Maroc : La centrale solaire de Ouarzazate prend du retard?

Une journée vient encore de s'écouler sans que le nom du consortium de sociétés adjudicataires de l'appel d'offre lancé par le MASEN pour construire la première partie de la centrale solaire de Ouarzazate n'ait été rendu public. Le Maroc attend depuis plusieurs mois cette annonce qui conditionne toute la mise en oeuvre du projet.

La construction des 3040 hectares de panneaux solaires doit commencer cet hiver.

Encore manqué. Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’Agence Marocaine de l’Energie Solaire (MASEN), n’a pas annoncé officiellement le nom du consortium chargé de construire la première phase de la centrale solaire de Ouarzazate. Une non-information, comme le non-anniversaire d'Alice au pays des merveilles. Pourtant, depuis le début de l’année, le dévoilement du nom du consortium adjudicataire de la première phase du projet de centrale solaire à Ouarzazate, c'est-à-dire le groupe de sociétés qui a remporté l’appel d’offre et construira la centrale, est régulièrement annoncé comme imminent. « Je le redis, il n’y a pas de retard ! », s’est énervé Mustapha Bakkoury, dans une interview au Soir, publiée le 12 septembre. Alors que le journaliste l’interrogeait sur la rumeur d’une annonce le 20 septembre, il avait refusé de la confirmer, mais avait admis qu’elle serait faite « ces jours-ci ». 

Déjà, le 15 mai, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Fouad Douiri avait affirmé que l’adjudicataire serait connu quelques semaines plus tard. « Nous en sommes au stade de finalisation », avait-il annoncé à Marrakech. Ensuite, un suspens savamment entretenu avait laissé croire que le nom serait enfin prononcé, à Ouarzazate, avec l'arrivée de l’avion expérimental Solar Impulse parti de Suisse à destination de la ville marocaine. « Mustapha Bakkoury, le président du Directoire de Masen, n’a pas soufflé mot concernant l’adjudicataire », conclut finalement Finance News, le 6 juillet, alors que l'avion s'apprête à repartir. L’Economiste rapporte également que l’annonce sera faite avant fin août. Au 20 septembre, aucune information officielle n’a été délivrée.

Négociation de détails

Face à l'impatience grandissante, M. Bakkoury explique, sur Finance News : « ce qui nous [le MASEN, ndrl] importe aujourd’hui est de nous donner toutes les conditions pour que lorqsue nous le déclarerons, nous allons agir ! Nous n’allons pas annoncer et par la suite négocier certains détails qui, parfois, prennent beaucoup de temps. » Les détails de la négociation sont évoqués pour expliquer ces reports mais sans que M. Bakkoury n’indique jamais quels sont précisément ces détails qui tiennent lieu de pierre d’achoppement.

Si cette annonce est aussi attendue, c’est qu’elle conditionne toute la mise en œuvre de la première phase de la centrale solaire de Ouarzazate, au cœur de l’ambition du royaume que 42% de sa production d’énergie soit d’origine renouvelable. La publication du nom de l’adjudicataire de l’appel d’offre déclenchera la mise en route des premiers travaux sur le site choisi pour accueillir la centrale. « Dès l’annonce, nous [pourrons] signer le contrat d’achat d’électricité qui sera le déclencheur du projet. Et, en parallèle, il y aura les signatures des contrats de financement qui sont également bouclés », a expliqué Mustapha Bakkoury.

4 consortiums en lice

Aujourd’hui, suite au processus de sélections des différentes offres reçues par le MASEN à son appel public, 4 consortiums ont été présélectionnés : « Abeinsa Ingeniería y Construcción Industrial, Abengoa Solar, Mitsui et Abu Dhabi National Energy Company (Taqa) », « ENEL S.p.A et ACS Servicios Comunicaciones y Energía, S.L. », « International Company for Water and Power (ACWA Power International), Aries Ingeniería y Sistemas SA et TSK Electrónica y Electricidad SA » et « Orascom Construction Industries, Solar Millenium AG et Evonik Steag GmbH ».

Suite à tous ces rendez-vous manqués et malgrè les mois qui passent, le président de directoire insiste, « nous maintenons les délais de mise en production de la centrale. Et je crois que ce maintien est la preuve concrète que ce projet avance bien sans retard », même si quelques secondes avant il a reconnu : « lancer un tel projet demande du temps, et c’est justement le temps qui nous manque. »

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
1 commentaire
Energie solaire : l'échec de l'Union Européenne à Ouarzazate
Auteur : ACWA
Date : le 13 octobre 2012 à 09h48
ACWA Power International, entreprise saoudienne, est retenue pour la contruction du complexe thermo solaire de Ouarzazate.

Voir article expansion.com

http://energie.lexpansion.com/energies-renouvelables/energie-solaire-l-echec-de-l-union-europeenne-a-ouarzazate_a-33-7584.html
Facebook