En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Premier Sommet UE-Maroc : Nouvelle étape dans le partenariat euro-marocain

Le premier Sommet entre l’Union européenne (UE) et le Maroc a eu lieu les 6 et 7 mars 2010 à Grenade (sud de l’Espagne). Au programme des discussions, les questions économiques, l’immigration, le changement climatique, l’Union pour la Méditerranée (UPM), le Proche-Orient… mais aussi le Sahara, la liberté de la presse et des droits de l’Homme. La rencontre s’est terminée avec l’adoption d’une Déclaration conjointe, qui devrait donner un nouveau coup de pouce aux relations entre les deux parties.
Les relations bilatérales entre Européens et Marocains ont débuté en 1963. Elles se sont renforcées durant les dix dernières années, tout d’abord avec l’Accord d’association en mars 2000, suivi par la mise en place du Plan d’Action, dans le cadre de la Politique Européenne de Voisinage (PEV), en juillet 2005 et enfin par le Statut Avancé en octobre 2008. Ce sommet, premier du genre entre un pays du Sud de la Méditerranée avec l’Europe des 27, a marqué une fois de plus, la bonne santé des relations entre les deux parties.

José Luis Rodríguez Zapatero, le premier ministre espagnol, a appelé à investir au Maroc et a fait l'éloge du « développement » et de la « la stabilité » du pays. Le chef du gouvernement espagnol, intervenait à la clôture de la réunion entrepreneuriale euro-marocaine, qui marquait également le début du Sommet entre des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE et du Maroc. La nécessité que « le Maroc atteigne une proximité optimale avec l'UE » a été reconnue lors de la conférence de presse au terme des débats.

Une Déclaration conjointe a également été adoptée à la fin de la rencontre. Les deux parties y ont affirmé partager « la même volonté de construire leur partenariat en matière de relations extérieures sur leur adhésion aux valeurs communes de démocratie, d’Etat de droit et des droits de l’homme. Cette volonté et ambition communes témoignent de la convergence de vues qui existe entre l'UE et le Maroc pour répondre aux nombreux défis régionaux et globaux ».

Les questions politiques ont eu une place importante dans les discussions. Les Européens ont déclaré soutenir les efforts des Nations Unies en faveur d’une « solution juste, durable et mutuellement acceptable au Sahara ». En contrepartie, par la voix d’Herman Van Rompuy, ils ont appelé le Maroc à faire « davantage de progrès dans le respect des valeurs fondamentales et des droits de l'homme », notamment au Sahara. Côté marocain, Abbas El Fassi qui présidait la délégation, a rétorqué en affirmant qu' « on ne peut pas détruire l'intégrité du Maroc à partir d'un cas ou deux », assurant que « 85% de la population du Sahara est attachée à sa nationalité marocaine ». Pour rappel, le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants, dans lequel, il appelait à « un règlement politique au différend artificiel » du Sahara sur la base de l'initiative marocaine dotant cette région d'une large autonomie.

Le Sommet déclaré comme ayant eu du « succès », a ouvert une nouvelle ère dans les relations euro-marocaines. Le Maroc et l'UE avancent désormais vers la création d’un espace économique commun.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook