Belgique : Un collectif appelle à la mobilisation générale pour relancer le débat sur le voile à l'école

Le Mouvement pour les Droits Fondamentaux (MDF), un collectif belge qui « vise à encourager et développer des mobilisations dans les rues ou ailleurs contre les inégalités sociales et scolaires », appelle à une mobilisation générale le 6 septembre prochain. Objectif de la démarche : relancer le débat sur la question du port du voile que proscrivent de nombreux établissements scolaires belges. 

Le Mouvement pour les Droits Fondamentaux lance un appel à la mobilisation nationale pour relancer le débat sur le port du voile dans l'enseignement belge

Le débat sur le port du voile continue de faire rage en Belgique. Ce dimanche, le collectif féministe « Mouvement pour les Droits Fondamentaux » (MDF) a lancé un appel à la mobilisation générale en vue de relancer le débat sur la question du foulard dans l'enseignement secondaire et supérieur belge. Objectif de l’action : pousser le ministère de l’enseignement à légiférer sur la question du hijab dont le port est proscrit par de nombreux établissements belges.

Pour cette mobilisation, dont la date a été fixée au 6 septembre prochain, le mot d’ordre lancé par le MDF est le suivant : « L'objectif de cette action sera d'arriver à suivre les cours normalement avec votre foulard, de lancer le débat dans l'école et hors de l'école. Si vous vous en sentez capable, tenez une assemblée générale dans la cours de récréation et filmez là » explique Soumeya Maya, l’une des organisatrices de l’action, sur la page Facebook du mouvement.

« Le foulard, c'est mon choix, l'école, c'est mon droit »

Tout le monde est invité à prendre part à l’évènement, « filles comme garçons, portant le foulant habituellement ou pas » souligne-t-elle sur le réseau social, avant d’expliciter le plan d’action de la journée : « Il faut que toutes les filles qui souhaitent participer à l'action se coordonnent par école. Que chaque groupe choisisse une responsable pour son école, personne avec laquelle la direction s'entretiendra. Il faut se montrer le moins hostile possible, le plus pacifiste possible tout en étant ferme » recommande Mme. Maya.

Pour exhorter un maximum d’étudiants à participer à cette journée de solidarité, le MDF a d’ailleurs créé un spot de promotion pour l’évènement de jeudi prochain (voir vidéo ci-après). On y voit des jeunes filles et femmes, voilées ou non, qui brandissent des pancartes sur lesquelles sont inscrits des messages d’appels à la tolérance.

« Ecole publique, ne choisis pas ton public » suggère cette pancarte. « Le foulard, c'est mon choix, l'école, c'est mon droit » affirme l’autre. « La Belgique voile ses problèmes pendant qu'on veut m'enlever mon voile » ironise cette dernière.

La crainte de sanctions

Bien que la vidéo produise son effet, certaines personnes restent frileuses à l’idée de participer à l’évènement du 6. En cause : la crainte de voir des sanctions appliquées contre elles en cas de participations à l’évènement.  « Et le 07 Septembre, qu'est ce qui est prévu pour soutenir celle qui auront un souci ? » s’interroge ainsi Nordine Saidi. « Les filles qui vont se présenter en foulard à l'école ne sont pas nombreuses du tout et donc vont se faire éjecter de l'école sans aucune difficulté » appréhende-t-il.

Pour le rassurer, Soumeya Maya souligne que des risques existent certes, mais qu’ils sont mineurs. « Il y a effectivement des risques de sanctions. MAIS ! Il faut savoir que si un groupe d’au moins dix personnes le fait dans l’école, il est très probable que des sanctions soient distribuées » argumente-t-elle. Ce faisant, « si des sanctions sont effectivement prises, elles doivent avoir été prises de manière raisonnable; d'abord un avertissement, ensuite une sanction qui ne peut en aucun cas être un renvoi! » affirme-t-elle.

Le MDF, qui annonce qu’il restera en « contact permanent avec les associations » durant le mouvement, annonce une journée de débriefing au lendemain de la journée d’action. En attendant, l’appel est lancé. Rendez-vous le 6 septembre pour la suite de cette affaire…

Suivre Yabiladi
@ ABDO et ET ELCHAMALI, les chayatines
Auteur : catzéro
Date : le 06 septembre 2012 à 15h00
Vous êtes vraiment des kouffars nés.
Un peu... gag
Auteur : Redchile
Date : le 05 septembre 2012 à 19h52
Gag volontaire, le rassemblement sous la statue de Godefroid de Bouillon, premier Roi de Jérusalem durant les Croisades, après en avoir chassé les "Sarrasins" ?
Tfou
Auteur : ElChamali
Date : le 05 septembre 2012 à 12h07
Tfou
Le voile, ou la limite des différences culturelles ?
Auteur : Redchile
Date : le 05 septembre 2012 à 11h42
Ce débat sur le voile est symptomatique.
Dans les écoles publiques belges et françaises, tout signe distinctif de religion ou philosophique est interdit, c'est la règle. Elle vaut pour tout le monde: catholiques, protestants, musulmans, bouddhistes, francs-maçons, mouvement laïc,... Si on ne l'accepte pas, c'est simple, on n'y va pas.

D'autre part, le port du voile pose d'autres problèmes pratiques. Par exemple, les cours de natation sont toujours mixtes. Les familles de ces filles accepteraient-elles que celles-ci soient en maillots de bain et voilées nageant avec les garçons ? J'en doute. Voudront-elles alors imposer un régime distinct musulmans/non-musulmans ? Au motif de "l'exception culturelle" ? Puis ensuite imposer le halal pour tout le monde ?

Il faut tout de même que les musulmans acceptent que s'ils désirent vivre dans un environnement culturel non musulman tel que l'Europe ou l'Occident en général, ils doivent accepter de se soumettre à nos codes culturels et non faire la pression pour imposer les leurs.

Vous imaginez un invité dans votre maison qui vous imposerait ses règles ?

Quand les Occidentaux viennent dans un pays musulman, ils en acceptent les règles: se promener en bikini à Riyadh ou manger dans la medina pendant le Ramadan au motif qu'il faut respecter nos usages ? Inimaginable.

Donc, oui, Hamza a raison: si l'environnement culturel ne convient pas, pourquoi les musulmans ne vont-ils pas vivre dans un pays musulman ?
@ Hamza
Auteur : abdo447
Date : le 05 septembre 2012 à 05h29
Cest une Très Bonnes Solution ce Que tu proposes:

Que tous les Talibans et Talibaneuses Retournent vivre dans leur Pays.

Ça aura le Mérite d'alléger nos Caisses Sociaux.

Vider les Prisons Européennes

Garantir notre sécurité contre le terrorisme ( des Types comme MERAH )
Facebook