News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Parlement marocain : Les absentéistes vont payer cher

Eh oui ! Les députés sont de grands absentéistes aux sessions parlementaires. Le bureau de la Chambre des représentants a décidé d’appliquer la loi, de quoi faire rougir certains.

Le parlement marocain compte près de 395 députés. Mais, c’est à peine si les sessions parlementaires arrivent à en réunir la moitié, même pour les décisions importantes. A titre d'exemple, lors du vote pour l’adoption de la loi de Finance, seulement 186 députés étaient présents. Le bureau de la Chambre des représentants a décidé d'appliquer le règlement intérieur afin de mettre un terme à ce laisser-aller.

1000 DH par absence

Dès le lundi 23 juillet, le bureau, présidé par Karim Ghellab, va entamer les prélèvements sur les indemnités des députés absents lors des sessions parlementaires, rapporte L'Economiste. D’après l’article 46 du règlement intérieur de la Chambre des représentants, ce prélèvement est fixé à 1000 dirhams par absence injustifiée. Sachant que les députés ont trois jours de travail par semaine (lundi, mardi, mercredi), le calcul est simple pour celui qui compte 10 absences au moins. Si les députés ne peuvent être présents, pourquoi solliciter des sièges au parlement ? En tout cas si c’est juste pour bénéficier de l’immunité parlementaire, ils vont devoir le payer.

Le bureau de la Chambre des représentants, après avoir pris cette décision, sait à quoi s’attendre. « Les réactions sont prévisibles », souligne à l’Economiste l’un des députés. Pour lui, plusieurs députés s’opposeront certainement au prélèvement sur les indemnités. Certains d’entre eux qui vivent hors de Rabat, voudront prendre pour prétexte le coût des déplacements pour trois jours de travail (lundi, mardi et mercredi) par semaine.

Le contrôle ? Oui, mais…

Face à ce fléau, les responsables parlementaires ont décidé de procéder à un contrôle régulier des présences. Cependant, quelques députés expriment toutefois leur inquiétude quant aux modalités de contrôle. « Chaque semaine devra-t-on faire l’appel comme en classe ? », s’interroge Mohamed Hanine, président de la Commission de la justice, la législation et les droits de l’homme. « Cela prendra du temps sachant qu’il s’agit de 395 députés», précise le député RNI. Les responsables ont l’intention de confier le contrôle des présences aux secrétariats du bureau de la Chambre, mentionne l’Economiste. Les listes des députés seront ainsi « remises aux chefs de groupes parlementaires pour vérifier les présences et les remettre aux secrétaires des bureaux ».

Suivre Yabiladi
poltique
Auteur : bzou
Date : le 19 juillet 2012 à 18h37
Les sièges devaient etre dotés d'un système electronique qui permettrait à chacun de marquer sa présence en cliquant sur son siège c'est trés possible sur le plan technique .
Il faudrait aussi penser à soumettre tous les membres du parlement ( avec ses deux chambres) à une déclaration de leurs biens et ceux de leurs épouses et enfants et ce au début et à la fin des mandats .
Les gens désintéressés et reellement engagés pour l'intérêt general n'éprouveront aucune gene à le faire .
Faisons simple !
Auteur : Bruleur à Tanger
Date : le 19 juillet 2012 à 17h00
Mais évidemment, personne n'a eu l'idée de les virer !
ça sert à rien
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 19 juillet 2012 à 13h30
Il ne faut pas oublier que certains députés sont assez riches pour se passer de leurs salaires et ce qui les intéressent c'est surtout l'immunité pour faire marcher leurs business sans contraintes. Pour quelqu'un qui gagne des millions de dirhams, des milliers de dirhams représentent pour lui l'argent de poche et cette mesure de prélèvement sur les indemnités des députés absents lors des sessions parlementaires va les encourager à s'absenter plus souvent puisqu'ils ont les moyens pour régler la facture.

Donc, ce n'est pas la mesure adéquate pour punir ceux qui se foutent de la gueule du peuple et il faut taper fort là ou il fait très mal. Comme par exemple, une mesure qui peut toucher le système de l'immunité, plus d'absence, moins de point d'immunité. Et comme ça, ces députés seront les premiers à se présenter au parlement pour gagner plus de points nécessaires pour leurs affaires.


System carte de pointage!!
Auteur : aswatfree
Date : le 19 juillet 2012 à 12h08
Ils n'ont qu'a reflechir à un système de pointage pour la gestion de présence des parlenmentaires.
ohhhhhhhhhhhh ils trouveront l'astuce
Auteur : sakki
Date : le 18 juillet 2012 à 20h47
ils trouveront l'astuce pour justifier leur absence
et 1000 dh c'est quoi pour eux? ils donneront 1000dh et lendemain ils récupérant 5000dh sous la table de bakchiche
Facebook