En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Circoncision en Allemagne : Berlin réagit pour calmer la polémique

Face à la polémique grandissante liée à la décision d’un tribunal de Cologne d’interdire la circoncision religieuse, Berlin est montée pour une première fois au créneau hier, afin de calmer les esprits. Estimant qu’il était « urgent de rétablir un climat juridique pacifié », la chancellerie allemande a assuré être pour « la protection des libertés religieuses » et fait savoir que la décision de Cologne ferait « l’objet d’un examen approfondi ». Les détails. 

« Le corps d'un enfant est modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision » avait jugé le tribunal de Cologne, le 27 juin dernier

Depuis l’annonce fin juin par le tribunal de Cologne d’interdire la circoncision pour motifs religieux, la polémique n’a cessé d’enfler en Allemagne, au point d’atteindre des proportions inquiétantes. D’où la montée au créneau hier, vendredi 13 juillet, du gouvernement allemand qui s’est exprimé pour une première fois sur le sujet afin de calmer le jeu.

« Au nom de ce gouvernement, de tous les membres de ce gouvernement, disons les choses clairement : nous tenons à ce qu'une vie religieuse juive, à ce qu'une vie religieuse musulmane soient possibles en Allemagne », a déclaré le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, lors d'un point de presse gouvernemental régulier, rapporte Le Monde. Ajoutant que « la liberté des activités religieuses est à nos yeux un droit auquel nous sommes très attachés », M. Seibert a estimé qu’il est « urgent de rétablir un climat juridique pacifié » sur cette thématique.

Pour rappel, la controverse avait été déclenchée le 27 juin dernier suite à une décision judiciaire prise par le tribunal de haute instance de Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, condamnant la circoncision religieuse. « Le corps d'un enfant est modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision », avait alors jugé le tribunal, assimilant ainsi le rituel à une blessure corporelle passible d'une condamnation. Un amalgame qui avait suscité d’emblée un tollé au sein des communautés juive, puis musulmane, du pays – mais pas seulement.  

« L’attaque la plus grave contre la vie juive depuis l’Holocauste »

En effet, si les 4 millions de musulmans et les quelques 200 000 juifs que compte l’Allemagne n’ont pas tardé à donné de la voix suite à la décision de Cologne, qu’ils dénoncent à l’unisson comme un jugement grave portant atteinte à leur liberté religieuse, leurs vitupérations ont rapidement trouvé échos à l’échelle internationale. A commencer par la Russie. Le rabbin Pinchas Goldschmidt de Moscou, qui accompagnait mardi à Berlin une délégation improvisée de quarante rabbins orthodoxes venus de toute l'Europe, a déclaré qu’il s’agissait « peut-être de l'attaque la plus grave contre la vie juive en Europe depuis l'Holocauste ».

Israël, qui a noué d’étroites relations avec l’Allemagne, suit aussi le cours des évènements de très près. Tel-Aviv s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet par la voix de son ministre de la Diplomatie publique et de la Diaspora israélienne, M. Yuli-Yoel Edelstein. L’interdiction de la circoncision est « d'un point de vue juif la plus importante de toutes les interdictions imaginables » a-t-il déclaré. Et de rajouter par ailleurs que « si on laisse passer ça [en Allemagne], il n'y aura pas de possibilité de l'empêcher dans d'autres pays européens ».

Juifs et musulmans se mobilisent côte-à-côte

Mercredi, fait rare qui mérite mention, les leaders de plusieurs organisations juives et musulmanes, comme le Centre rabbinique d'Europe, l'Association juive d'Europe, le Conseil Européen des Oulémas ou le Centre islamique de Bruxelles ont appelés à l’unisson le Parlement allemand à légiférer rapidement sur le sujet avant que les choses ne s’enveniment. Bien que peu représentatives, ces organisations ont également fait pression auprès des députés européens d’Allemagne, de Finlande, de Belgique et de Pologne pour les exhorter à faire jurisprudence de la décision prise.

Leurs appels ne sont pas restés longtemps sans réponse. Vendredi, le ministère de la Justice allemand a indiqué vouloir procéder à « un examen juridique approfondi » de la décision de Cologne, « faisant état de ‘’trois options’’ pour une éventuelle loi » révèle le Monde. Toujours est-il que le problème demeure en l’état à l’heure qu’il est. Aussi, lorsqu’interrogé sur le temps qu’il faudra pour le résoudre, le porte-parole de la chancelière précise : « Cela ne doit pas traîner ». D’ailleurs, selon le chef des députés conservateurs, M. Horst Seehofer, la question pourrait même être tranchée dès jeudi avec une résolution du Bundestag, en marge de la session extraordinaire consacrée à l'aide financière à l'Espagne.

Suivre Yabiladi
Encore une polémique sans importance !
Auteur : Bruleur à Tanger
Date : le 19 juillet 2012 à 19h25
Tant qu'on y est, légitimons le fait d'arracher un oeil et en même temps ce n'est pas grave car l'enfant pourra le faire à l'âge de sa majorité !
d'accord
Auteur : ba9ba9
Date : le 14 juillet 2012 à 22h10
je suis d'accord avec toi a ssi amir, seulement avec ces korottos,si tu les laisses te toucher au zizi il risque de passer à l'anus pour pouvoir t'en...
vaut-mieux donc les arrêter avant.
das deutsche volk
Auteur : psika1970
Date : le 14 juillet 2012 à 21h46
Salam

il ne faut pas penser que les allemands ont réagis aux musulmans, je dirai foutaise, ils ont surtout peur de réveiller le passé encore présent.
.
Auteur : amir
Date : le 14 juillet 2012 à 19h43
cette stipide decision de ne plus toucher aux zizis des petits pour motif religieux est destinée, dans l'esprit de ceux qui l'ont inventée uniquement pour attaquer l'islam .c'est simplement un ballon d'essai pour voir la réaction des musulmans.apres on attaquerait d'autres choses dans l'islam jusqu'a le rendre insignifiant pour les générations futures.
seleument, dans leur immense stupidité les ennemis de l'islam ont oublié(?) que nous partageons certaines choses avec les juifs.
peut-on dire que c'est grace aux juifs,apres Dieu, que l'islam en europe judeo-chretienne sera toujours intouchable et protégé?










ps: la circoncision n'est meme pas une obligation en islam, comme l'holocauste des moutons a l'aid lakbir d'ailleurs...

c,est comique non?
.
Auteur : amir
Date : le 14 juillet 2012 à 19h36


non?
Dernière modification le 14/07/2012 20:10
Facebook