Le collectif « SNCF : Droit à la différence » en grève de la faim

Après avoir appris, hier, que leur rendez-vous avec Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, n’était plus d’actualité, le collectif « SNCF : Droit à la différence » a commencé une grève de la faim à 10h45, ce matin, jeudi 12 juillet, au siège social de la SNCF, à Paris. Ils sont 5 salariés et membres du collectif à avoir pénétré l’immeuble, ce matin, et sont prêts à y passer la nuit. Le collectif exige toujours d’être reçu par Guillaume Pepy.

Ce matin, ils ont été reçus par les directeurs de l’Ethique et de la Diversité au sein de la société. Plus tard dans la journée, ils ont rencontré Stéphane Volant, secrétaire général de la SNCF, qui leur a demandé leurs doléances. Malgré ces signes de compréhension de la part de la direction, les membres du collectif n’entendent pas cesser leur action tant qu’ils n’auront pas été reçus par Guillaume Pepy, lui-même, et qu’il ne se sera pas engagé par écrit à résoudre chacun des cas de discrimination présenté par le collectif.

Reportage de France 2 sur le collectif

Suivre Yabiladi
2 commentaires
Baker67...
Auteur : Mohamed EL BAKI
Date : le 17 juillet 2012 à 11h42
Un jugement trop général et hatif votre jugement.A mon avis,il faut revoir le dossier et bien comprendre les situations de ces cheminots discriminés ...
Aussi bien dans les Entreprises privées ou publiques les discriminations,harcellements et autre atteintes à la dignité de la personne peuvent exister ici ou là. La loi de la République Française interdit le racismes sous toutes les formes,les exclusions éthinques ou sociales. Le Droit et la Justice doivent être appliqués.
Toutes et tous égaux : mêmes droits,mêmes devoirs et parité... Et si discriminations,racismes,exactions ou hacellements avérés tout à fait juste qu'il y aient condamnations et indemnités.

I
Dernière modification le 17/07/2012 11:49
sa devien n importe quoi...
Auteur : baker67
Date : le 13 juillet 2012 à 23h36
on fai greve pour tout et rien...surtout pour avoir de l argent...
Facebook