Sahara : La lune de miel entre Ban Ki-moon et Ross se poursuit

Alors que le Maroc demande son départ, que l'Espagne critique son travail, Christopher Ross, envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara, a reçu, hier, le soutien de Ban Ki-moon par la voix de l'un de ses porte paroles.

Sur le dossier du Sahara, Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, n’a nullement fléchi sa position. Sa confiance en son envoyé personnel, Christopher Ross, demeure « totale », a affirmé, hier, mercredi 7 juillet, à l'agence de presse algérienne, Farhan Haq, l’un des porte-parole de Ban Ki-moon.

Depuis quelques mois, l'envoyé spécial de l'ONU est attaqué de toutes parts. Début mai, le Maroc a commencé par lui retirer sa confiance et demandé son départ. Le 21 juin, l'Espagne, à son tour, a ouvertement critiqué le travail de Christopher Ross. Le soutien du secrétaire général de l’ONU à son envoyé spécial intervient donc dans un contexte tendu où plusieurs diplomates internationaux se seraient opposés au remplacement de Christopher Ross par un autre médiateur. Interrogé sur ces informations, Farhan Haq s’est contenté de souligner que « le secrétaire général de l’ONU a pleinement confiance en M. Christopher Ross. »

La semaine dernière, le quotidien marocain arabophone Akhbar Al Yaoum annonçait une nouvelle mission pour Christopher Ross : la Libye, en tant qu’envoyé spécial de Ban Ki-moon. Pourquoi, alors que ce pays vient de tenir ses premières élections législatives, qualifiées de transparentes par les observateurs étrangers, et que les divergences entre les Libyens n’ont pas encore atteint le stade de non-retour justifiant une médiation des Nations-Unies.

Les déclarations de Farhan Haq rappellent celles, le 22 juin, de Martin Nesirky, un autre porte-parole du secrétaire général des Nations-Unis, dans lesquelles il réitérait la confiance de Ban Ki-moon en « son envoyé personnel au Sahara » et louait le travail accompli par Ross : « le secrétaire général précise que durant les rounds de négociations informelles, son envoyé a donné diverses opportunités aux parties pour débattre de thèmes centraux mais jusqu’à présent les parties n’ont pas bougé de leurs positions initiales ». Cette précision de Ban Ki-moon intervenait 24 heures après les critiques du chef de la diplomatie espagnole, José Margallo, à la mission de Ross.

Ces deux sorties médiatiques des porte-paroles de SG de l’ONU dont le timing est hautement calculé, ont le mérite d’être claires et attestent de la difficulté de la tâche qui attend la diplomatie marocaine pour obtenir le départ de Christopher Ross.

Dans le même dossier
Suivre Yabiladi
Algérie n'existe pas
Auteur : SOLEAL
Date : le 25 décembre 2013 à 17h58
Le désert qualifié d'algérien n'en est rien puisqu il appartient aux touaregs et autres pays découpé pas les colonisateurs....
Seuls les ARMES!
Auteur : abdo447
Date : le 13 juillet 2012 à 13h34
Seuls les armes assureront une Solution à ce conflit.
Assez de concessions !
Auteur : Le barreur
Date : le 13 juillet 2012 à 11h00
Des trois acteurs concernés -Maroc, ONU, et le tandem Algérie Polisario- c'est le Maroc qui a fait le maximum pour se rapprocher d'un réglement définitif du problème. Il en a tellement fait qu'on a pris l'habitude de lui demander sans cesse davantage de concessions. Le sieur Ross s'est fixé comme objectif de "souffler" ce qui reste de solide dans la position du Maroc. L'Algérie croit à cette tactique de l'usure pour venir à bout du Maroc, et dilapide pour cela l'argent de son peuple. Mais c'est l'Algérie qui n'arrete pas de s'user depuis 1976. Quel entetement stupide !!!
ridicule ce babouin
Auteur : virtua1
Date : le 12 juillet 2012 à 19h12
Le babouin qui tient tant à Ross n'a jamais rien réussi de spectaculaire ,avec notre pays il veut se faire important ,ce que jamais aucun pays ne lui a reconnu.Il peut toujours rêver.
abdo
Auteur : cheikhManba
Date : le 12 juillet 2012 à 18h44
Le Maroc à fait d'importante concession une large autonomie la grâce à tout ceux qui nous ont combattus et bien plus encore ! Plusieurs dirigeants et membre fondateur du polizario ont rejoint la mère patrie clandestinement aujourd'hui ils vive sur la terre de leurs ancêtre de façon plus humaine et digne pas comme à tindouf où ils sont séquestré par l'état algérien ! C'est malheureux pour nous marocains surtout ceux des provinces du sud car sa freine considérablement le développement du sud où y'à beaucoup à faire et attiré les investisseurs étranger ! Le polizario n'est plus un interlocuteur crédible ils sont des liens avec tout les groupes terroriste algériens ensemble ils sont enlevé des humanitaire étranger sur les camps de tindouf et sont impliqué dans le norcotrafique et le trafic d'arme ! fait avéré ! De plus une partie d'entre eux ont servie dans les rangs de kadhafi durant la révolution libyenne et ont certainement commis des crimes de guerre contre l'humanité ! Et ross n'assume pas ceux qui à été conclus il refuse toujours de se rendre à tindouf pour faire recensé la population et de voir les conditions de vie dans ces camps alors qu'il est dans l'obligation de le faire ! Ross ancien ambassadeur à alger ..... Il à choisie sont camps l'ordure !
Facebook