Le Maroc, nouvelle star de l'offshoring

Le Maroc est désormais considéré comme le pays de référence de l’offshoring dans le monde. Une distinction qui couronne les efforts consentis pour le développement de ce secteur attirant au royaume plusieurs domaines d'activité et même les moins soupçonés. Le Royaume vient justement de recevoir un prix par l'Association européenne de l'offshoring.

Elle l'avait vu de loin. Le Maroc dispose de toutes les qualités afin de devenir « la destination de référence la plus compétitive » dans le secteur de l’offshoring, affirmait en mars 2011 à Paris, Mounia Boucetta, à l’époque secrétaire générale du ministère marocain de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies.

Mercredi 27 juin dernier, le Maroc a reçu la palme de la meilleure destination de l’offshoring pour l’année 2012. Le trophée a été remis des mains de l’Association européenne de l'offshoring (EOA) à Abderrafie Hanouf, directeur général de MedZ Sourcing, une filiale de la CDG Développement chargée du développement du secteur, lors d'une cérémonie organisée au siège de la Law Society à Londres.

Le Maroc a ainsi surclassé cinq destinations présélectionnées pour ce prestigieux prix, à savoir l'Afrique du sud, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie et l’Égypte. La candidature du royaume au trophée a été fortement appuyée par les compagnies européennes et américaines telle que Dell, Logica, Deloitte, HP et Attento, dont les activités sur le sol marocain sont un véritable succès. « Cette distinction de marque vient reconnaître l'attrait du Maroc en tant que plate-forme offrant des services de qualité aux compagnies et organisations européennes en quête de solutions compétitives pour le déploiement de leurs stratégiques de sourcing », a indiqué l’association lors de la cérémonie de remise du trophée, rapporte Aufait.

Le développement de l'offshoring au Maroc est tel que le secteur compte aujourd'hui trois parcs qui lui sont entièrement dédiés: CasaNearshore à Casablanca, Technopolis à Rabat et Fès Shore inauguré officiellement le 20 juin dernier. Du côté d'Oujda, un parc est en cours d'aménagement, tandis que d'autres projets de parc offshore sont à l'étude.

De nombreuses activités externalisées au Maroc…

L’offshoring fait ses premiers pas au Maroc avec l’arrivée des centres d’appel. Le succès de ceux-ci a ensuite attiré plusieurs autres activités : les services informatiques, les ressources humaines, ainsi que les services financiers et de comptabilité. La montée en puissance de ce secteur a été favorisée par la proximité géographique du royaume avec l'Europe ainsi qu'une main d’œuvre marocaine qualifiée et bon marché.

…Même dans le domaine médicale

Cependant, la délocalisation au Maroc s’étend également sur un domaine moins soupçonné : la médecine. Depuis plus d’un an, certains rapports de radiographie des hôpitaux universitaires de Genève (HUG) sont rédigés au Maroc par des étudiants en médecine, selon RTS Info. Il s’agit de l’externalisation de la frappe des rapports de radiologie. Les raisons avancés par la direction des hôpitaux sont notamment, le volume du travail mais aussi et surtout le faible coût appliqué au Maroc. D’après le professeur Osman Ratib, professeur au département de l’imagerie des sciences de l’information médicale des HUG, il n’y a « aucune défaillance de qualité » concernant le travail des étudiants marocains.

Si l’externalisation des services informatiques, comptables, et autres ne posent aucun problème, le médical, lui pose un souci aux autorités suisses qui remettent en question la protecttion de la confidentialité des données des patients. Pour cette raison, ils ont demandé l’arrêt de cette pratique après une vive polémique politique.

Toutefois, la suspension de l’externalisation médicale au Maroc, n’impacte pas particulièrement le secteur déjà très bien solidifié par les autres activités. En 2011, le secteur de l’offshoring a réalisé un chiffre d’affaires de 7,6 milliards de dirhams en employant 52 000 personnes. Avec une telle performance, l’offshoring se positionne comme le programme le plus abouti du plan Emergence. A l’horizon 2015, le Maroc table sur 100.000 emplois dans le secteur de l’offshoring, dont 70.000 actifs dans les centres d’appels. Et même si récemment France Telecom menace de rapatrier ses centres d’appel dans l’Hexagone, les professionnels du secteur se disent sereins. Le prix qui vient d'être attribué au Royaume devrait les conforter. Maroc en avant !

Suivre Yabiladi
@baker67 : Il faut juste réfléchir tout en riant !
Auteur : berhoc
Date : le 30 juin 2012 à 00h13
Tu t'es demandé combien le Maroc a payé pour avoir la NF 345, mais ce n'est pas le Maroc qui recherche cette certification, c'est le département qualité de chaque call centers qui le prépare et cela relève du privé ! Cela montre que tu ne maîtrise pas assez ce secteur car ce n'est pas une confusion à commettre !

Réfléchis un peu pour savoir comment le Maroc est passé de 4000 positions (employés) en 2004 à 42000 en 2012 s'il y avait vraiment un problème de qualité !

Réfléchis un peu pour savoir comment as-tu pu te croire plus intelligent que Dell par exemple implantée depuis 2003 et qui vient de réitérer sa confiance au Maroc !

Réfléchis sur le degré de corrélation que tu essaie d'établir entre ton appréciation de la hotline Free et les atouts du Maroc ! Ton avis sur la hotline Free est à prendre en considération mais est-ce suffisant pour parler ainsi de tout un secteur ?
Dernière modification le 30/06/2012 00:59
GO GO le Maroc ..
Auteur : Kenzadalil
Date : le 29 juin 2012 à 21h54

Fière d'être une VRAIE Marocaine !!
Personne ne réussira à détruire notre pays !!
norme NF????
Auteur : baker67
Date : le 29 juin 2012 à 21h20
sa m fait rire...combien le Maroc à payer pour l avoir...en tout cas moi je trouve que les Hotline délocalisé sont d une mediocrité à mourir...nous sommes obligé de répéter 100X la même phrase pour que l"operateur vous comprenne...avec free j en ai fait l"experience....bref avec Free il a pas tous compris..."
Je confirme
Auteur : berhoc
Date : le 29 juin 2012 à 17h53
Je travaille actuellement à CasaNearshore et j'ai une 10aine d'années d'expérience dans l'Off-shoring et je peux confirmer que le secteur est en pleine évolution pour 2 raisons principales : L'environnement et la compétence ! Ce classement ne me surprend pas !

Concernant le rapatriement des Centres d'appel de France Telecom, ce n'est que du bla bla de Mr Montebourg et il va se rendre compte lui-même que si les opérateurs français ont choisi le Maroc c'est justement pour équilibrer leurs comptes financiers en réduisant les coûts de 30 % avec le même niveau de la qualité. La qualité est présente au Maroc puisque les certifications sont là : iso 9001 (norme internationale) et NF 345 (norme française).

L'activité France Telecom ne dépasse guère les 10 % de l'ensemble de l'activité des calls centers.

En plus, le problème de l'emploi dans le secteur des télécoms en France tient plus à la politique microéconomique de la plupart des opérateurs français : La distribution des dividendes l'emporte toujours sur l'investissement et la création de l'emploi ! L'Etat français vient d'augmenter les taxes sur les dividendes mais avec l'entrée de Free Mobile la tache sera encore plus rude et justifie davantage l'offshoring !

Il faut noter aussi la réelle volonté politique : formations (OFPPT), Fiscalité, location des locaux,...

Dernière modification le 29/06/2012 18:21
Bonne nouvelle
Auteur : ElChamali
Date : le 29 juin 2012 à 17h14
Hamdullah, c'est agréable de lire des informations positives pour le Maroc.

Il existe aussi un Maroc qui avance, des jeunes qui ont bossé dur à l'école, et qui travaillent quotidiennement pour gravir les échelons sociaux.

Ces efforts paieront, encourageons ces jeunes salariés motivés, ces compétiteurs qui font progresser le pays par étape
Facebook