Marine royale : La frégate néerlandaise SIGMA livrée en septembre

La modernisation de la flotte navale marocaine se poursuit à une cadence régulière. L’Algérie pour rattraper son retard a multiplié ces dernières années ses achats d’Italie, Russie et le tout dernier, en mai, de la Chine.

 

 

La marine royale marocaine recevra en septembre prochain sa troisième et dernière corvette du type SIGMA de fabrication néerlandaise. C’est une information du site Mer et Marine. Le bâtiment d’environ 98 mètres et pouvant accueillir un équipage de 96 hommes « a appareillé le 22 mai de Flessingue, aux Pays-Bas, pour conduire ses essais d'acceptation en mer du Nord », rapporte la même source. Une période nécessaire pour s’assurer des « performances nautiques de la frégate ». 

Cette prochaine acquisition s’inscrit dans le cadre d’un contrat, signé en 2008, entre le constructeur néerlandais et le Maroc pour la livraison de trois corvettes d’un montant de 500 millions euros. Les deux premières sont le Tarik Ibn Zyad et Moulay El Hassan. En plus de ces frégates, Rabat dispose, depuis l’automne 2011, de son unique frégate multimissions (FREMM), baptisée le Mohammed VI, de fabrication française dont le prix s'élève à 470 millions euros. C’est le navire amiral de la marine royale.

Course navale entre le Maroc et l’Algérie

Les différents contrats que le Maroc a signés en 2008 avec les constructeurs français et néerlandais n’ont pas laissé de marbre les autorités algériennes.  Si le Maroc a opté pour l’achat d’une seule frégate multimissions, l’Algérie, disposant de solides réserves en devises, a vu grand. En 2008 elle commandait six FREMM non pas à la France mais à l’Italie. Un contrat de 4 milliards d'euros. Ce montant comprend, également, la facture de l'acquisition de 100 hélicoptères de type Agusta. Mai 2012, le quotidien d’Oran, rapporte que le voisin de l’Est vient de signer avec le China Shipbuilding Trading Company un contrat pour la construction de trois frégates. Un contrat qui n’a pas été encore officialisé.

La modernisation de la très vieillissante flotte algérienne s’est traduite également par la dernière commande des forces navales algériennes : un contrat de 2,2 milliards d’euros avec l’allemand TKMS pour la livraison de deux corvettes Meko, armées en missiles par le suédois Saab Bofors et le sud-africain Denel. Les corvettes seront également équipées de six hélicoptères Super Lynx de l’italien Agusta Westland. Par ailleurs, Alger attend la livraison de deux autres corvettes de fabrication russe de type Tigre dont le contrat a été signé en 2011.

Suivre Yabiladi
ERREUR SUR L ARTICLE
Auteur : ANONYME50
Date : le 27 septembre 2013 à 18h03
LE CONTRAT AVEC L ALLEMAGNE COMPREND 2 FREGATE MEKO 200 FABRIQUE EN ALLEMAGNE ET 2 AUTRES CONSTRUITE A MERS EL KEBIR EN ALGERIE. UN TRANSFERE DE TECHNOLOGIE.
erreur sur l'article !
Auteur : cheikhManba
Date : le 15 juin 2012 à 22h56
l'algérie n'a pas commandé six fremm à l'italie ! elle la souhaité la france qui l'avais proposé pour se vengé du Maroc qui avais opté pour des f-16 block 52+ au lieu du rafale ! l'algérie le souhaité mais pas venant de la france alors ils sont partie voir l'italie ! la france qui et associé au programme fremm avec l'italie à fait pression et du coup les négociations ont fait pchittttt ! La ils sont partie voir les allemands lol
les FARistes, là ...
Auteur : MOHAMMED
Date : le 13 juin 2012 à 16h35
un pays qui ne fabrique pas d'armes est un pays faible qui ne compte que sur les autres dans tous les cas... Les nations les plus puissantes sont celles qui fabriquent des armes, les vendent et les utilisent!
UN VRAI METIER D'AVENIR
Auteur : BabaYahia
Date : le 13 juin 2012 à 09h42
Entièrement d'accord avec ElChamali, les fabricants l'ont compris depuis longtemps, ils fabriquent des armes et créent des conflits dans les pays soit disant en voie de développement avec des peuples prêts à s'entretuer pour pas grande chose.
Facebook