News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Espagne : Une sénatrice souhaite réquisitionner le passeport des Marocaines qui accouchent à Sebta

En période de crise, tous les moyens sont bons pour s’assurer quelques économies. Afin de limiter les dépenses publiques consacrées aux soins de santé, la sénatrice espagnole du Parti populaire (PP) à Sebta, Luz Elena Sanin, propose que les passeports des Marocaines qui vont accoucher dans la ville autonome leur soit retirer jusqu’à ce qu’elles payent la totalité de leurs frais de soins. Cela, au risque de les voir retourner au royaume sans honorer ces frais, comme il a souvent été le cas.

La sénatrice du Parti populaire (PP), Luz Elena Sanin lors de la conférence de presse tenue lundi. (Ph: rtve)

Lors d’une conférence de presse visant à présenter le programme de campagne du Parti populaire (PP), la sénatrice Luz Elena Sanin a proposé que les passeports des Marocaines venant accoucher à Sebta leur soient retirés jusqu’à ce que celles-ci payent les frais de soins de santé reçus dans les hôpitaux publics espagnols, rapporte la presse locale. Selon la sénatrice, le passeport serait retiré à la femme enceinte à son entrée à Sebta et un autre document lui sera remis pour faciliter son identification durant son séjour.

Cette mesure permettrait le recouvrement de l’aide reçue par ces femmes avant leur départ de la ville, a expliqué Mme Sanin précisant que sa proposition n’est faite qu’à titre « personnel et non pas politique ». En effet, de nombreuses marocaines se rendraient à Sebta pour donner naissance à leurs enfants afin de bénéficier de meilleures avantages de santé. Parce qu'il faut respecter la loi, selon Mme Sanin, il faudrait faire la différence entre les jeunes marocaines qui résident à Sebta de manière légale ou non et celles qui viennent juste accoucher.

Des sommes à économiser

La sénatrice évalue à environ 7 millions d’euros, le coût des soins de santé dont les Marocaines ont bénéficiées à la charge de l’Etat espagnol entre 2004 et 2009. C’est « une dépense qui doit être éliminée », a-t-elle affirmé. A défaut de confisquer leurs passeports pour qu’elles honorent l’administration sanitaire, Mme Sanin propose que l’on oblige les accompagnateurs de ces femmes à régler la facture.

Acte « xénophobe, illégal et scandaleux »

Dès la médiatisation de la fameuse proposition de Mme Sanin, certains politiques sont montés au créneau. Le chef de l'opposition à l'Assemblée de Sebta, Mohamed Ali, et le secrétaire de la Coopération PSOE et de l'Immigration dans la ville autonome, Miguel Angel Perez Triano, ont dénoncé un acte « xénophobe, illégal et scandaleux », selon le site espagnol Teinteresa. Pour Mohamed Ali, suite à tels propos, la sénatrice Sanin ne mérite plus de représenter la ville autonome au Parlement. Il lui demande à l’occasion de « laisser le domaine de la santé à ceux qui montrent plus de prudence ».

Perez Triano quant à lui, considère que ces déclarations n’ont rien à voir avec les relations de bon voisinage qu’entretient l’Espagne avec le royaume chérifien. Lors d’une conférence de presse, il a indiqué que le parti socialiste « s'engage à chercher des solutions aux problèmes des soins de santé à ceux qui n'ont pas droit, mais seulement dans la coopération et le dialogue avec le pays voisin [le Maroc, ndlr] ».

Suivre Yabiladi
PFFFFFFFFFFI
Auteur : RAYAN06
Date : le 19 juin 2012 à 21h23
Il faut expliqué aux espagnoles que sebta et marocainne et le passeport aussi et marocain et surtout que il ont de la chance que il ya le maroc a coté et pas les pays communiste comme a l est de l europe
elle a raison cette dame
Auteur : abdo447
Date : le 13 juin 2012 à 10h37
Parce que les marocains insistent à faire mauvaise impression là ils vont. Ils ne sont pas honnêtes, ils vont là pour profiter du système de santé pour tous sans le sou et après tous les soins, ils lancent la fameuse formule t9ette3 bya le7bel, ghrib wou barrani.
Rah les gens ont le droit de protéger leur pays contre les débordements des intrus.
Cette citoyenne espagnole d’origine colombienne fait une proposition pour garantir la solvabilité des patients étrangers, où est le problème ?
tout à fait d'accord!
Auteur : abdo447
Date : le 13 juin 2012 à 10h27
les marocains ne sont pas capable de Gérer leur Misère Mais ils veulent en Rajouter davantage !!
Free Sebta ?????
Auteur : abousoukaina
Date : le 13 juin 2012 à 10h16
Oui Sebta est marocaine, mais dans les conditions actuelles, les marocains résidents à Sebta n'admettront guère le retour à la souveraineté marocaine. Les citoyens de Sebta jouissent à présent d'une vie beaucoup meilleure que celle des marocaines (Parlant bien sûr en général). Alors nous n'avons rien à faire avec Sebta pour gâcher le bonheur des Sebtaouiens. C'est exactement ce qui s'est passé avec la ville de Tanger. Je suis un vrai Tanjawi, mes grands-pères me racontaient l'époque d'or que vivait Tanger à l'Internationalisme, après la décision de Hassan II qui était à l'époque prince héritier, Tanger est retournée au Marocains. C'était le malheur des Tangerois. Aujourd'hui, ni hôpitaux, ni établissements scolaires, ni institutions ou organisations d'aide ne sont à la hauteur de ce qui étaient auparavant à ladite époque 'Tanger Internationale'. Comme disait mon grand-père aujourd'hui c'est l'époque de ''Sidi Moulay''. Même pendant cette crise que l'Espagne est l'un des pays victime, ce pays reste beaucoup plus avancé que le Maroc. Pire encore, le Maroc ne fait que retourner en arrière.
@Mohammed
Auteur : abdo447
Date : le 12 juin 2012 à 18h34
C'est surtout pour avoir la nationalité Espagnole !
Facebook