News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

France : Une association de MRE déplore l’absence de consulat marocain à Nice

Plus de deux semaines après avoir passé un arrêté municipal pour interdire les drapeaux étrangers et groupes folkloriques lors des mariages à la mairie de Nice (cf article), le maire Christian Estrosi décide de fermer une salle de prière musulmane. Une mesure qui interpelle une association de Marocains Résident à l'Etranger qui regrette par la même occasion qu'il n'y ait pas de consulat marocain pour protéger les intérêts des Marocains de la ville.

Christian Estrosi, maire de la ville de Nice

D’après le site Safarnews.com, le maire de Nice Christian Estrosi a annoncé hier jeudi 7 juin, vouloir transformer une salle de prière musulmane, anciennement un garage, en poste de police, après avoir reçu des plaintes de riverains qui n’appréciaient pas de vivre près de ce lieu de prière. La raison invoquée : l’absence d’autorisation pour que ce lieu devienne une salle de prières. Cette décision intervient moins d'un mois après celle d'interdire les drapeaux étrangers et les troupes folkloriques lors de mariage célébré en mairie.

Une série de mesures qui choquent Hamid Belrahhalate, président de l’Union des Marocains de Nice. Originaire de Meknès, cela fait plus de 20 ans qu’il vit dans la ville où il est professeur de mathématiques. Pour lui, la politique actuelle menée par Christian Estrosi est proche de celle de l’extrême droite.

« A Nice, nous avons des élus maghrébins et musulmans mais ces élus sont totalement absents. Ils ne travaillent que pour eux et ne représentent qu’eux-mêmes. Au lieu de dénoncer et de claquer la porte quand quelque chose ne leur plait pas, ils s’écrasent. », explique Hamid Belrahhalate. Par ailleurs, il dénonce également le silence de la communauté maghrébine qui laisse passer ces mesures municipales sans manifester son mécontentement.

Les Marocains laissés à l’abandon

Mais ce que Hamid Belrahhalate n’arrive pas à avaler, c’est l’absence totale de consulat marocain à Nice, alors que les Tunisiens et les Algériens ont leur consulat. Cela fait 15 ans qu’il se bat pour qu’il y ait une représentation marocaine, mais sans résultat. Selon lui, s’il y a avait un consulat marocain, cela permettrait de mettre la pression auprès de la mairie de Nice pour mieux défendre les intérêts des Marocains. « Pour faire nos papiers, on est obligé d’aller à Marseille et ça fait loin et c’est cher. Un aller-retour me coûte à chaque fois 120 euros et en plus il faut prendre une journée de congés pour y aller », déplore-t-il.

« On n'a ni le soutien des autorités marocaines, ni des Marocains eux-mêmes. Les gens sont divisés ici, ils se sentent seuls dans leur combat. Où étaient les autorités marocaines lorsqu’il a fallu s’occuper de la pension des veuves des anciens combattants marocains ? C’est l’association qui a géré ces dossiers. Il y en avait plus de 1500 ! Où étaient les autorités marocaines lorsque la mairie de Nice a exhumé des tombes dans le carré musulman du cimetière de l'Est de la ville ? », lance-t-il désespéré ajoutant que certaines familles marocaines ont décidé d’exhumer elles-mêmes certains corps de personnes décédées depuis plusieurs années, pour les enterrer en sécurité au Maroc.

Il évoque également que lorsqu’il y a des décès de ressortissants marocains à Nice, c’est lui qu’on appelle en premier pour qu’il puisse contacter la famille du défunt au Maroc. Une mission que les représentations marocaines officielles sont censées assumer. « Cela fait 15 ans que je me bats dans l’association et quand je vois que le Maroc ne me soutient pas, je me demande parfois si je dois continuer à faire des efforts », conclut-il.

Suivre Yabiladi
Les assistés du Maroc
Auteur : Zemono67
Date : le 10 juin 2012 à 10h19
Il faut arrêter avec vos articles, les mesures prises sont logiques. Vous imaginez une salle clandestine des catho dans un quartier au Bled? Un mariage avec le folklore Alsacien, des drapeaux Belges, Français ou Espagnol dans votre ville? Je ne crois pas que cela plairait aux marocains!!! Il faut respecter l'identité du pays d'accueil. Arrêter de vous croire au Maroc, Si vous voulez faure le haylala, fautes dans une salle. provocation= exclusion= interdiction. Les Africains résident au Maroc n'ont même pas le droit de scolariser leurs enfants, subissent le racisme tous les jours, est cela ne choque personne.
J'habite au Luxembourg, et ne n'avons ni Ambassade, ni Consulat, rien, et c'est très bien comme ça. Le Maroc ne peut pas être partout pour assister, il faut grandir. Si vous n'aimez pas la France, rentrer au Maroc, vous aurez le Cheikh au poste tous les jours dans le quartier.
estrosi
Auteur : yousef95
Date : le 09 juin 2012 à 23h51
Nul au ministère de l'industrie.
La ville de Nice estrosi va bientôt la quittez.
Bravo pour cet article !
Auteur : jasmin156
Date : le 09 juin 2012 à 22h11
Ce qu'il faut retenir de cet article lu 1432 fois jusqu'à présent c'est qu'il soulève de nombreux problèmes et ouvre le débat sur des questions importantes. Concernant le consulat, son rôle n'est pas que de donner des passeports mais aussi d'apporter une administration de proximité qui au delà de la paperasse quotidienne peut jouer un rôle important pour les investisseurs qui ne savent pas où s'adresser et aussi avoir un contact régulier avec l'administration française et apporter aide et assistance aux ressortissants de son pays.
Le service consulaire s'adresse avant tout aux personnes âgées qui ont gardé leur nationalité car les jeunes sont presque tous de nationalité française.
Pour la question des élus, il n'y a pas encore de députés
maghrébins en France, mais uniquement des conseillers municipaux ou adjoints. Ces derniers devraient être plus actifs et proches des citoyens, et être un vrai relais entre la mairie et les autres. Ils brillent par leur absence dans les grandes manifestations culturelles et attendent que l'on leur donne l'ordre d'y assister ou non.
Pour finir, le problème de la mosquée, inexistante à Nice hormis des lieux de culte réduits à des garages, aurait dû être défendu par ces mêmes élus, ce qui n'est pas le cas. Une vraie mosquée aurait réglé pas mal de problèmes afin d'éviter les faux imams qui souvent manquent de culture générale.
Bravo pour cet article courageux.
se faire remarquer
Auteur : mimo84
Date : le 09 juin 2012 à 17h03
si les magrebhin arreter de se faire remarquer tout irait bien
Consulat du Maroc
Auteur : Quiritsu
Date : le 09 juin 2012 à 13h57
Cher professeur,vous êtes bien gentil quand vous dites que les députés marocains devraient claquer la porte,et s en aller ,ou?
Vous êtes le premier à savoir que de nos jours il faut se faire discret pour garder sa place ,et surtout nous les immigrés en premier.
Concernant les consulats du Maroc ,un consulat n est pas un buffet de la gare on ne devrait pas en trouver un dans toutes les villes, sinon chapeau et bravo pour tout le travail que vous faites pour nos compatriotes.
Facebook