News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion

Le procès du blogueur Sokrate s’ouvre demain à Marrakech

Le 29 mai, la police de Marrakech arrête le blogueur Mohamed Sokrate pour « possession et trafic de drogue ». Un nouveau type d’accusation bien en vogue, ces derniers temps.

C’est demain vers 10 heures que s’ouvrira, au tribunal de première instance de Marrakech, le procès du blogueur Mohamed Sokrate. Il est poursuivi non pas pour ses écrits contre la monarchie, l’Islam ou pour ses idées très libérales mais pour « possession et trafic de drogue ». « Une accusation qui pourrait lui couter au minimum deux ans de prison ferme », nous confie son avocat, Tahar Abou Zaid.

Sokrate est très connu dans les milieux de la blogosphère au Maroc, il s’est même proclamé le chef du « mouvement pour tous les Bertouches ». Un mouvement qui fait de la défense des libertés individuelles son principal credo. A l’exception des islamistes, nombres d’associations de gauche et d’extrême gauche ont l’intention de tenir un sit-in de protestation devant le tribunal. Les sections de Marrakech de l’AMDH et l’OMDH, en dépit des contacts nouées avec elles, n’ont pas encore arrêté une position claire sur ce sujet.

La révision de la Constitution, Sokrate y était

Cette affaire remonte au mardi 29 mai, jour de l’arrestation du blogueur. Après 48 heures de garde à vue, il est présenté devant les juges. Deux avocats se présentent, gracieusement, pour assurer la défense de Sokrate. Ils demandent le report pour examen du dossier. Une requête approuvée, d’ailleurs, par la cour. Selon Me Abou Zaid, les PV de la police seront au cœur de ce procès, « le blogueur avance qu’il les a signés sous la menace ». La défense compte baser sa plaidoirie sur ce point. Une défense qui sera renforcée, demain, par l’arrivée de plusieurs avocats en provenance des autres villes du Maroc.

Mohamed Sokrate a participé aux discussions menées, au cours de l’année dernière, par la commission présidée par Abdellatif Mennouni chargée par le roi Mohammed VI du projet de révision de la constitution.

L’accusation de ce blogueur de la ville ocre n’est sans rappeler celle portée, le 25 mai, contre le caricaturiste Khalid Gueddar, arrêté à Kénitra pour « état d’ébriété sur la voie publique » et « insultes aux policiers ». Son procès est prévu le 13 juin.

Suivre Yabiladi
pas d'accord
Auteur : temsamane58
Date : le 08 juin 2012 à 13h19
en tant que marocain, je ne subis aucun abus et je ne sacralise personne. je dis et je fais ce que je veux dans le cadre des lois qui régissent notre pays. je n'ai jamais été inquiété par qui conque.

il ne faut pas critiquer la police chaque fois qu'elle applique la loi. si ce type est innocent, il a le tribunal pour le prouver. l'audience est publique.
on ne doit pas juger les intentions et être anti makhzen pour le plaisir.
Dernière modification le 08/06/2012 13:20
???!!!
Auteur : Majda28
Date : le 07 juin 2012 à 16h10
Non, il n'était manifestement pas en possession de drogue, c'est la procédure de nos policiers qui veut qu'ils peuvent te coller n'importe quelle saloperie étant donné qu'ils ont le "plein pouvoir" CES CONS.
Il s'agit là d'une atteinte à la liberté d'expression et un abus de pouvoir ...
Tu as raison, ce n'est pas parce qu'il est blogueur qu'il doit avoir l'immunité mais ce n'est pas ça le sujet si tu lis bien. On ne parle pas ici d'immunité, mais de tout cet abus de pouvoir que nous subissons quotidiennement sous prétexte que l'on doit "sacraliser" certaines personnes ...
Ya wddi yaaaaaaaaa wddi 3la la démocratie gallik, notre pays devient de plus en plus pourri et ça, c'est une réalité.
!!!!!!!!!!
Auteur : temsamane58
Date : le 07 juin 2012 à 13h20
s'il a été arrêté en flagrant délit de possession de hashish, il doit assumer son acte.
ce n'est pas parce qu'il est blogueur qu'il peut avoir une immunité.


peur ou indifférence ?
Auteur : olygil
Date : le 07 juin 2012 à 12h37
article lu 1208 fois , 1 commentaire ???
Nouvelle Constitution : La répression continue sous le voile de la Démocratie....
Auteur : Chibani2
Date : le 07 juin 2012 à 09h12
Nouvelle Constituion : 2 poids,2 mesures....
2 Chefs : 2 pouvoirs...
A qui doit-on se fier dans ce pays qui prône la Démocratie....
Sa Majesté ,nous connaissons son Éducation et le Règne de son feu père avec les années plomb et Monsieur Benkirane comme une Colombe sans ailes,ne pouvant rien faire et pas grand chose,juste nous donner de l'espoir et nous faire rêver.
Il est temps Monsieur le gouvernement du peuple,par le peuple et pour le peuple de sortir vos crocs et dire halte à cette injustice,répression et oui à la liberté d'expression à tous en respectant la vie privée d'autrui....
Dernière modification le 07/06/2012 09:20
Facebook