La député Nezha El Ouafi rencontre des MRE de France

Selon un communiqué de l’Association Cap Sud MRE, la députée PJDiste Mme Nezha El Ouafi s’est entretenue dans la journée d’hier avec l’ensemble des acteurs de la communauté MRE de France, à Saint-Ouen (93). Durant l’entrevue, deux thématiques ont été essentiellement abordées, à savoir : d'un, la participation politique des MRE aux élections marocaines ; et de deux, leur confiance dans les institutions politiques, économiques et juridiques du royaume. Deux thématiques qui révèlent deux problématiques au centre des préoccupations des marocains de France. 

La députée Nezha El Ouafi s'est entretenue Jeudi 31 Mai avec les acteurs de la communauté MRE de France

Jeudi 31 Mai 2012, la députée PJDiste Nezha El Ouafi s’est entretenue avec les divers acteurs de la communauté MRE de France, à Saint-Ouen, dans le 93. C’est ce que nous révèle un communiqué de presse de l’Association Cap Sud MRE adressé à la rédaction de Yabiladi cet après-midi même.

Selon le communiqué, la députée de la majorité au gouvernement aurait sollicité l’Association pour qu’elle organise une rencontre avec la communauté MRE de France, et ce, dans l’optique de préparer son intervention d’aujourd’hui devant le Conseil de l’Europe. En effet, Vendredi 1er Juin, Nezha El Ouafi était attendue à Paris pour intervenir au sujet de la coopération avec les pays d’origine  et de transit non-européen. D’où la nécessité pour la représentante politique marocaine de s’entretenir au préalable avec les divers acteurs de la diaspora chérifienne de France. 

Etaient ainsi conviés à la réunion de Saint-Ouen des élus locaux franco-marocains de divers bords politiques, des chefs d’entreprise, des responsables du corps professoral et associatif, ainsi que des citoyens marocains de la société civile. Une réunion bigarrée où le pluralisme et la jeunesse étaient de bon ton puisque le communiqué révèle en marge « que la majorité des participants faisait parti de la seconde génération ». 

Deux problématiques ont été essentiellement abordées au cours de cette rencontre, à savoir :

1-     La participation politique et l’application des articles 16, 17, 18,163 

Première problématique soulevée par les intervenants, avec en porte-voix les responsables politiques binationaux, le déni du droit de participation à la vie civique du royaume. Malgré l’adoption de la nouvelle constitution, les MRE de France semblent en effet se sentir ostracisés par la non-reconnaissance de leur statut de citoyen marocain à part entière. Et pourtant, de la majorité des participants de la réunion de Saint-Ouen, en particulier des élus locaux franco-marocains, nombreux sont à reconnaitre qu’il n’y a pas élément plus « fédérateur qu’un bulletin de vote » glisser dans l'urne pour renforcer « le lien d’une population vis-à-vis de sa nation ».

2-     La  confiance aux institutions politiques, économiques et juridiques du Maroc. 

Seconde problématique révélée par l’intervention de nombreux participants : la confiance – ou plutôt le manque de confiance – des marocains de France vis-à-vis des institutions politiques, économiques et juridiques du royaume. A ce propos, de nombreuses questions visant à des réponses concrètes, sans détour, ont été posées à la députée au cours de la réunion d'hier concernant l'état d'avancement des réformes politiques, économiques, mais surtout juridiques en cours au Maroc. Prise en étau, cette dernière a été contrainte d'admettre que le pays: « devait changer sa vision et son appréhension face aux nouvelles générations plus alertes, construites, pragmatiques autour de la culture du résultat ». Car il est vrai que si les différents acteurs présents à Saint-Ouen ont fait montre de leur volonté manifeste à accompagner le Maroc dans son développement, ils ont surtout démontré à la mandatée et à son gouvernement une chose essentielle: que la génération bercée à la musique des promesses non-tenues n’est plus et que l’époque des beaux discours sans lendemain est totalement révolue. 

Suivre Yabiladi
pouquoi certain??
Auteur : atlas62
Date : le 03 juin 2012 à 17h37
mon objectife ete de faire réagire les responsables du cap sud pour envisager éventuellemnt des relais ou des sections un peu partout en france,est non la division est loin encore l'opposition comme tu dis,surtout que cap sud semble etre l'interlocuteur privilégier du gouvernement marocaine,cordialement
pour atlas 62
Auteur : CAP SUD MRE
Date : le 03 juin 2012 à 00h13
Il est important que tu sache que CAP SUD MRE n'a jamais eu la prétention de représenter les MRE néanmoins elle est représentative de certain d’entre nous.
Mais ta réaction indique ton intérêt sur la question, donc rien ne t’empêche de créer toi aussi ton ASSOCE ce qui te permettra d'interpeller les politiques et d’agir aussi dans ton secteur.
Nos actions ne sont pas sectorielles mais essaient de répondre à certaines problématiques concernant nos parents et plus précisément la seconde et troisième génération que nous sommes.
En conclusion je pense qu’il ne faut surtout pas nous opposer mais plutôt additionner les actions afin qu’une fois pour toute nous n’ayons plus besoin de revendiquer et qu’enfin notre citoyenneté soit pleine et entière.
est le nord pas de calais
Auteur : atlas62
Date : le 02 juin 2012 à 18h04
dsl mais les MRE du nord pas de calais on été oublier comme dab,votre cap sud nous ne réprésnte absolument pas,que de connerais sa m'énérve rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
A quand les Députés et les Ministres du gouvernement PJD spécialement dans le Bénelux?????
Auteur : Chibani2
Date : le 02 juin 2012 à 09h53


Nous attendons avec hâte la venus de nos représentants Pjidistes dans le gouvernement de Monsieur Benkirane car nous avons des requêtes à lui transmettre et des doléances.
Que le Bénelux ne tombe pas dans les oubliettes car nos Associations ont toujours été plus dynamiques aux yeux des gouvernements précédents et composées par des membres ne cherchant pas d'intérêt personnel mais bien l'intérêt général de la Communauté.
Veuillez communiquer le jour,la date avant les grandes vacances comme de bien entendu....
Facebook