En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion

Le Maroc veut se délivrer de sa dépendance au pétrole d’ici 2020

Fouad Douiri au Menarec 5 à Marrakech

Au cours d’une conférence sur les énergies renouvelables au Moyen Orient et en Afrique du nord (MENAREC 5) qui se tenait mardi et mercredi à Marrakech, le ministre de l'Energie et de l'Environnement, Fouad Douiri, a annoncé que le Maroc comptait fortement réduire sa dépendance au pétrole d’ici à 2020.

Cité par l’AFP, le ministre a en effet indiqué que « 80% des besoins en énergie du pays [seraient] actuellement importés », d’où la « nécessité  cruciale » pour le royaume de réduire sa dépendance énergétique.

Pour ce faire, le Maroc disposerait d’une manne de substitution considérable : celle des énergies renouvelables. Avec le lancement du projet « Energies renouvelables et développement durable en Méditerranée : Le Maroc et le Plan Solaire Méditerranéen » au début des années 2000le royaume s'est d’ailleurs d’ores et déjà lancé dans un ambitieux programme de développement des énergies vertes. Son objectif est  « de porter la puissance installée à 4.000 MW à l'horizon 2020, à parts égales entre éolien et solaire » révèle l’AFP.

La contribution des énergies renouvelables dans la production d'électricité devrait ainsi passer de 25 %, sa part actuelle, à 42 %, en 2020.

« Face à de multiples contraintes et incertitudes tant climatiques qu'énergétiques », le ministre a par ailleurs insisté sur « l'importance de la mise en œuvre de partenariats régionaux » avec les pays du Maghreb et les pays européens, condition selon lui  sine qua non à « la réussite de la transition énergétique vers les énergies renouvelables » du Maroc et de ses voisins du Maghreb. 

Suivre Yabiladi
1 commentaire
faut développé les véhicules hybride !
Auteur : chantaljolie
Date : le 17 mai 2012 à 02h23
Faudrait signé au accord avec les japonais et sud coréen pour un transfert de technologies des véhicules hybride ! les fabriquées au Maroc pour le marché marocains en priorité ! et les vendre à un prix raisonnable même si je sais que cette technologie coûte très cher !
Facebook