Scandale en Italie : La Ligue du Nord demande la fermeture des mosquées

D’après Al Massae, les musulmans d’Italie auront un ramadan très chaud cette année. Le parti de la Ligue du Nord en Italie souhaite la fermeture des lieux de culte musulmans. En effet, le parti radical a déclare une guerre sans merci à tous ce qui serait en relation avec l’Islam.
Ramadan constituerait une période propice pour le parti Italien de la Ligue du Nord, afin d'attiser la haine vis-à-vis des Musulmans d’Italie et s'ériger comme défenseurs de la culture Italienne et chrétienne. Ce parti très radical dans son idéologie a choisi un moment très sensible pour les musulmans pour demander l'organisation d'un référendum visant l'interdiction des mosquées.

Le secrétaire de la Ligue du Nord, « Roberto Cota » rajoute une couche en affirmant que c’est la seule solution contre ce qu’il a nommé « le danger musulman pour le peuple Italien » et demande que tous les citoyens contribuent à la réussite du référendum. Il veut tout simplement une loi contre la construction des mosquées et des centres d’aide aux étrangers musulmans. Il a ajouté qu' « on n’acceptera en aucun cas que cette situation perdure (...) on ne permettra pas que toutes les 4 heures, une nouvelle mosquée soit bâtie ». Roberto Cota souhaite aller encore plus loin, en interdisant les aides que les organismes musulmans percevaient du gouvernement Italien et obtenir le fermeture des écoles coraniques «  je vais déposer ma proposition devant le parlement durant les prochains jours (...) il faudrait fermer les écoles coraniques ».

Du côté des partis de gauche qui refusent cet appel à la haine, ils estiment que ces agissements entrent dans le cadre du racisme et de la phobie de l’islam. La communauté musulmane d’Italie quant à elle a reçu cette déclaration avec crainte. Si cette loi venait à être approuvée par le parlement italien, elle constituerait une atteinte grave à la liberté de culte. Ils ont ajouté dans le même sens, que les propos de Roberto Cota sont en contradiction avec la constitution italienne qui garantie la liberté religieuse.

Mais des voix discordantes au sein de la communauté musulmane d'Italie font leur apparition. Un imam d’Italie, ayant préféré garder l’anonymat a affirmé que les vrais responsables de cette situation sont les musulmans eux même qui ne sont pas arrivés à s’intégrer, laissant le champ libre aux groupuscules extrémistes qui ont donné une très mauvaise image de l’Islam et des musulmans.

Cette atmosphère délétère en Italie vient dans un contexte particulier suite à l'arrestation de l’imam Abdlemjid Zerghout dans la ville de « Farizi », ainsi que les derniers coups de filet visant plusieurs islamistes à « Bologne ». La communauté musulmane et plus particulièrement marocaine en Italie, s'est également dite inquiète de l’arrestation du député marocain Yahya Yahya.

Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...
Facebook