En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Sport
12ème Mondiaux de l’athlétisme : Le Maroc rate le podium du 1500m Hommes
Mohamed Moustaoui, Amine Laalou et Abdalaati Iguider ont terminé respectivement à la sixième (3:36.57), dixième (3:37.83) et onzième (3:38.35) place, hier, lors de la finale du 1500m. Les trois athlètes marocains se sont retrouvés, au finish, loin derrière le Bahreïni Yusuf Saad Kamel qui a remporté la médaille d'or avec un chrono de 3min 35sec 93/100. Les deuxième et troisième places ont été occupées respectivement par l'Ethiopien Deresse Mekonnen (3:36.01) et l'Américain Bernard Lagat (3:36.20).
Amine Laalou, qui était donné comme favori après avoir été l’auteur d’une belle performance en quarts et demi-finales, a reconnu, d’après la MAP, avoir commis une erreur en restant derrière les athlètes qui menaient la course ». Il a également affirmé « avoir suivi la même tactique adoptée en quarts et demi-finales : contrôler la course de derrière, puis s'élancer à vive allure lors des derniers 400 mètres ». Le coureur marocain a donc tenté, comme prévu, de mettre en œuvre sa stratégie d’attaque, à partir des derniers 300m. Les choses se sont finalement passées autrement : il s'est retrouvé « encerclé par un groupe de coureurs » qui gênaient un peu son accélération et a été, au finish, le dixième athlète à franchir la ligne d’arrivée. Juste derrière Laalou, se trouvait Iguider. Quant à Moustaoui, il a au moins le mérite de terminer à une seconde du premier…Mais en sixième position.

L’histoire s’est donc répétée à Berlin, mais pas dans le sens voulu. Ainsi, c’est la deuxième fois consécutive, après les Mondiaux d’Osaka au Japon, que l'athlétisme marocain sort bredouille sur la distance du 1.500 m. Cela, en dépit de la participation de trois coureurs dans la finale d’hier, c'est-à-dire trois fois plus de chance de remporter au moins une médaille.

Cet échec à la finale d’hier réduit encore davantage les chances de médailles pour la délégation marocaine à Berlin. En effet, il intervient juste après l'élimination prématurée de la favorite du 800m, Hasna Benhassi, en demi-finale et la suspension, pour dopage, de Jamal Chetbi, de la finale du 3.000 m steeple-chase. Certains observateurs de l’athlétisme marocain sont même allés jusqu’à affirmer que « les trois athlètes (Laalou, Iguider et Moustaoui) ont raté une occasion en or pour permettre à l'athlétisme national de redorer son blason » sur le 1500m. En effet, depuis les anciennes gloires de Said Aouita et Hicham El Guerrouj, le Maroc n’est plus monté sur le podium pour une compétition mondiale sur cette même distance. Ce dernier s’est dit d’ailleurs « triste de voir trois coureurs marocains rater une si belle occasion ».

Toutefois, Amine Laalou porte toujours en lui l’espoir d’offrir une première médaille au Maroc dans cette 12ème rencontre mondiale de l‘athlétisme. En effet, celui-ci sera de nouveau dans les starting-blocks, ce matin, pour le premier tour du 800m. On assistera également, cet après-midi, à l’entrée en jeu de Yahia Berrabeh au saut en longueur et de Chaker Boujettaoui et Anas Selmouni sur le premier tour du 5.000 m. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts.

Safall Fall
Copyright Yabiladi.com