Societe
Vive l’Islam de France ?!
Françaises, Français ! Dormez bien, l’islam modéré a remporté une victoire fulgurante aux élections des CRCMs… Françaises, français ! Soyez rassurés, car l’islam fondamentaliste vient de subir un échec cuisant et total. Une info de première main délivrée avec fierté par un ministre de l’intérieur en extase devant l’Assemblée Nationale.
OUF ! On l’a échappé belle, d’autant que c’est l’islam « de France » qui l’emporte avec, à sa tête, la FNMF (886 voix), suivie de la GMP (1069 voix), du CCMTF (418 voix) et loin, très loin derrière, l’UOIF (avec seulement 1155 voix).

De tels résultats et si peu de moyens investis, il y a de quoi en perdre son latin… ou plutôt son arabe devrais-je dire.

Il y a d’abord eut une presque campagne, très timide, trois fois rien, menée par quelques bons et loyaux consuls Marocains, Algériens et Turcs de France. Et c’est donc dans le souci majeur de respecter chacun dans sa différence que chaque consul a tendrement suggéré à ses sujets, pour la bonne cause citoyenne et républicaine, d’ethniciser les listes et, par la même, l’islam « de France ». Dans un coin, les Marocains, dans un autre les Algériens, quelques Turcs dans un angles... Des français ?

Que dire des découpages administratifs ? Des listes ont failli être rejeté par des CORELEC, car elles intégraient des mosquées ne se trouvant pas dans une même région administrative. L’un de nos consuls marocains gaulois, se basant sur son propre découpage administratif, convoqua chaleureusement certains responsables de mosquées pour un cours de géographie très orthodoxe. Aurait-on frôlé la catastrophe ? A peine ! Après tout, que le ministre de l’Intérieur s’en donne à cœur joie, qu’il poursuive l’organisation des CRCMs selon le découpage folklorique des consulats étrangers de France… En effet, pourquoi se priver de mêler l’utile à l’agréable lorsqu’il s’agit d’ajouter un pas de plus vers l’Islam de France.

Moi-même, Président français (liste perdante, donc…) du CRCM Aquitaine, il m’aura fallu quelques temps avant de me remettre de l’intolérance du CORELEC face à la candidature de quelques délégués affiliés à la FNMF (Fédération Nationale des Marocains en France) sur le seul fait qu’ils se soient présentés devant les urnes avec des cartes d’identités marocaines… En effet pour cet islam de France, seules la carte d’identité française ou la carte de résidence étaient acceptées… Une telle discrimination ne devrait-elle pas alerter notre cher ministre de l’intérieur et ainsi l’inciter à changer le règlement électoral ? Après tout, c’est pour le soutien de l’islam de France… et modéré en plus… Alors !

Certains consulats franchouillards ont eu l’amabilité de préparer des listes électorales au sein même de leurs locaux administratifs. On appelle cela le nec plus ultra de l’administration au service des « citoyens ». Et le jour du vote, certains autres consulats bien de chez nous avaient copieusement préparé le repas de midi en l’honneur des grands électeurs. Malgré leur sens de l’hospitalité et leur générosité irréprochables, seuls les électeurs de leurs listes respectives ont été invité à la table… sans doute trop petites pour accueillir tout le monde… En fait, c’était des tables de campings, même pas, des tables de dînettes… Monsieur le Ministre de l’Intérieur, pas moyen d’avoir une petite rallonge budgétaire pour rallonger les tables ?

Tout de même, vive l’islam modéré, l’Islam de France dont notre ministre a proclamé le triomphe… Cet islam, n’est autre que celui des mosquées consulaires… de France. Ces lieux mythiques où les imams ne parlent pas un mot de français ; logique, l’islam de France ne peut être conçu et véhiculer qu’en arabe, mais pas n’importe lequel ! La langue arabe de France ! Là encore M. le Ministre de l’intérieur, davantage de visas aux imams Marocains, Algériens, Turcs… surtout à ceux qui ne peuvent même pas situer la France sur une carte Michelin, consolidera los moderatos.

Française, Français ! Dormez donc tranquille. L’Islam fondamentaliste régresse au sein du CFCM, il n’est plus qu’un lointain souvenir. Les fondamentalistes ? C’est de l’histoire ancienne. Et avec, la majeure partie de leurs délégués nés en France ou de nationalité française même plus dans les archives. Mieux encore, leurs déléguées femmes qui figurent en bonne position ou qui sont élues Présidentes de CRCM, évanouit, liquidé dans les oubliettes de l’islam d’en dessous de la France d’en bas. Finit les prêches en langue française, un sacrilège pratiqué depuis une quinzaine d’année et justifié par l’insignifiant auditoire de jeunes filles et garçons… français. Le dialogue interreligieux, plus aucun intérêt mettant ainsi un terme à de tels rapprochements entre les trois religions monothéistes.

Avant de conclure, comment ne pas être en admiration face au courage et au civisme du porte parole de la FNMF qui déclare qu’il est tout à fait normal que le Maroc ait un droit de regard (ou de contrôle pour ne pas qu’ils se fassent bobo) sur toutes les activités de ses ressortissant à l’étranger ? D’ailleurs au passage, selon la constitution en vigueur, la nationalité marocaine ne se perd pas ! Extraordinaire, et même légendaire quand on sait que même si on est français depuis quinze générations, on a été, on est et on restera marocain ! Renforçons donc ce contrôle, car n’est-ce pas l’avenir de l’Islam de France qui en dépend ?

Enfin, le meilleur pour la fin… Comment ne pas être en extase face à la neutralité de l’Etat, laïque, républicain… Nous avons la chance d’avoir une administration qui dirige les choix, qui force les alliances, qui annonce, officieusement, les résultats des élections à la place du B.E. du CFCM, Conseil Français du CULTE MUSULMAN… Une administration qui jouera pleinement son rôle quand elle annoncera les résultats officieux, officiellement, des résultats qui iront dans le sens voulu par nos dirigeants politiques en qui nous avons confiance car, ils sont seuls aptes à choisir ce qui est bien pour l’islam de France.

Vive la Laïcité ! Vive le principe de la séparation des Eglises et de l’Etat ! Vive la République ! Et vive l’islam de France.

Charafeddine Mouslim
Président CRCM Aquitaine

…si notre cher ministre de l’intérieur le veut bien.

Source: Saphir Net