Societe
Maroc : La pluie tombe…des habitations aussi !
Le retour brusque - et musclé - des pluies automnales a été à l’origine d’importants dégâts ces deux derniers jours dans plusieurs localités du Royaume. L’eau est source de vie certes…mais parfois aussi de malheurs. Les habitants de plusieurs villages de la région de Ouarzazate, qui ont été violemment touchés hier par des trombes d’eau, ne diront pas le contraire. Ce changement climatique a pris tout le monde au dépourvu. Les météorologues prévoient du mauvais temps sur une bonne partie du territoire jusqu’à dimanche.
Maroc : La pluie tombe…des habitations aussi !
La province de Ouarzazate a été copieusement arrosée pour « fêter » le début de la saison des pluies. Ce qui aurait du être une bonne nouvelle pour les habitants des campagnes, s'est vite transformée en une véritable catastrophe naturelle. Le ciel a grandement ouvert ses vannes mercredi et jeudi sur cette région avec de fortes précipitations orageuses. Résultat : plusieurs maisons se sont écroulées dans la commune de Bouteghrar et de Khmiss Dades.

Heureusement, aucune victime humaine n’a toutefois été recensée suite à ces effondrements, d’après les déclarations des autorités locales. Ces dernières ont affirmé aussi que les habitations détruites par les pluies étaient pour la plupart bâties avec des matériaux artisanaux, très rudimentaires, sur les rives de cours d’eau qui traversent la région.

Ouarzazate n’est qu’un exemple, parmi tant d’autres, des dommages provoqués chaque année par les intempéries. On se rappelle encore fraîchement des inondations de la région de Nador, au nord-est du Royaume, en octobre 2008, et le lourd bilan humain (11 morts) et matériel qui s’en est suivi. Le mauvais temps semble être reparti cette année encore, avec son sinistre cortège de récoltes dévastées, de maisons effondrées, de voies de communication coupées, de villages isolés du monde… et de victimes humaines.

Ainsi, hier toujours, dans la province de Zagora, un adolescent de 14 ans et un jeune homme de 24 ans sont morts noyés dans une profonde mare d’eau de pluie, en stagnation à la suite des intempéries de ces deux derniers jours. A Imilchil, petite bourgade de la province d’Errachidia, trois autres personnes ont étaient portées disparues après avoir été emportées par les eaux du fleuve en crue, traversant la localité. À Khénifra, les habitants de plusieurs douars se sont retrouvés les pieds dans l’eau, et des habitations ont été sérieusement endommagées suite à des glissements de terrain.

Des intempéries, qui ont aussi causées plusieurs accidents de circulation. La journée était noire hier avec une série de collisions, de sorties de route et d’autocars renversés sur les routes marocaines. Cela, du fait des pluies qui rendent les chaussées glissantes, combinées à l’imprudence des chauffeurs qui ne prennent pas souvent en compte l’état des routes. Dans la localité de Ouazzane par exemple, un choc entre une voiture légère et un autocar a fait 2 morts et 13 blessés. Dans la région d’Errachidia, ce sont deux cars qui se sont renversés à des endroits différents, faisant 67 blessés en tout, dont 13 graves.

Même les grands centres urbains, à l’image de la ville de Casablanca, n’ont pas été épargnés par les fortes précipitations. En effet, hier, plusieurs maisons des quartiers du nord et du centre de la ville ont été inondées, faisant planer pendant quelque temps sur la tête des habitants de « la ville blanche » le mauvais souvenir des inondations de l’hiver 1996 provoquées par les pluies.

Et quand ces pluies font des dégâts chez les uns, elles font des miracles chez les autres. Pour ces derniers, il s’agit en l’occurrence les professionnels du secteur agricole. Le gouvernement marocain, qui s’est réuni en conseil hier autour de son chef Abbas Al Fassi, s’est félicité des récoltes record en céréales à l’issue de la campagne 2009 : 102 millions de quintaux, soit une hausse de 98% par rapport à l’année dernière. Un résultat qualifié d'« historique » par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime. De bonnes récoltes, grâce, bien sûr à un ciel très généreux en eaux de pluie.

Généreux, le ciel le sera encore cette année. Ou du moins, d’ici dimanche, pour être plus précis. En effet, la météo prévoit la poursuite des fortes précipitations pour tout le weekend. Des averses et orages sont prévus dans les régions de l’Atlas et de l’Oriental, ainsi qu’un ciel orageux au dessus de plusieurs autres régions. Conclusion : Du mauvais temps sur presque toute la totalité du territoire. Le meilleur…ou plutôt le pire, reste encore à venir.

Safall Fall
Copyright Yabiladi.com