Societe
Espagne : Les Marocains, 3èmes en matière de naturalisation
Un total de 380 000 immigrants ont obtenu la nationalité espagnole depuis l’an 2000 selon les chiffres de la Direction générale de l'enregistrement et du notariat cités par Europa Press. Les Marocains représentent la troisième plus forte communauté ayant eu accès à la citoyenneté espagnole entre 2007 et 2008.
Espagne : Les Marocains, 3èmes  en matière de naturalisation
En classant par nationalité d’origine, on remarque que les groupes les plus importants sont issus de l’Amérique latine. Ceci s’explique par la durée minimale (deux ans) de séjour en Espagne pour un Sud-Américain pour entamer les procédures de naturalisation. Tous ceux qui sont nés dans des pays autres que ceux d’Amérique latine, doivent résider légalement au moins dix ans en Espagne pour pouvoir solliciter la citoyenneté espagnole. Sont exempts de cette mesure, les demandeurs d'asile ou réfugiés et les ressortissants des ex-colonies espagnoles.
 
Les plus nombreux sont les Equatoriens, avec un total de 46 906 naturalisations entre 2007 et 2008, suivis des Colombiens avec 29 261 personnes nationalisées. Durant la même période, avec 16 476 immigrants devenus Espagnols, les Marocains se classent troisièmes toutes origines confondues.  Hormis les Marocains, il y eut 5100 « nouveaux Espagnols » durant les deux dernières années provenant d’Afrique. Le nombre de nouveaux naturalisés par résidence n'a pas cessé de croître depuis 2000, année où 11 996 personnes ont accédé au « documento nacional de identidad », la carte d’identité espagnole. En 2002, elles étaient 21 805 contre 38 334 deux années après et plus de 62 300 en 2006. La tendance a continué une année plus tard, pour atteindra 71 806 individus. Entre janvier et avril 2009, la Direction a reçu 47 900 demandes dont 10 291 ont été acceptées.
 
La naturalisation par la résidence n’est pas le seul moyen d’obtention de la citoyenneté espagnole. A la suite de l'adoption de la Loi de la Mémoire historique en décembre 2007, les descendants étrangers des exilés et « brigadas » peuvent aussi demander la nationalité espagnole. Les brigadas sont les soldats d’une unité composée de volontaires étrangers de 54 pays à travers le monde, ayant combattus aux côtés de l'armée espagnole.

Ibrahima Koné
Copyright Yabiladi.com