Societe
Maroc: 200 millions de Dhs pour la formation de 45 000 imams
Ahmed Tawfiq, ministre des Affaires Islamiques, a annoncé jeudi lors d’un point de presse un vaste programme de mise à niveau des imams marocains. Ce programme entre dans le cadre de la réforme du champ religieux initié par le Roi Mohammed VI en 2008. Celle-ci vise non seulement les imams et mosquées au Maroc mais aussi l'encadrement religieux de la communauté marocaine de l’étranger.
Maroc: 200 millions de Dhs pour la formation de 45 000 imams
"Les imams sont un élément essentiel de la réforme du champ religieux. Ils sont responsables de l'encadrement des croyants et exercent dans les villes et les campagnes éloignées", a indiqué le ministre des Affaires Islamiques. Selon les statistiques, 82% des 45.000 imams exerçants n’ont aucune formation de base et ont tous appris leur fonction sur le tas. Depuis deux ans, le royaume forme chaque année et ce pendant 12 mois, quelques 150 imams lauréats des universités.

Ce programme visera donc la formation de ces prêcheurs sur le modèle marocain, la doctrine malékite. En plus de cela, le module comprend également des cours sur l’éducation spirituelle, la fonction de la mosquée et les droits de la commanderie des croyants. Un contenu élaboré par le conseil scientifique des Oulémas qui constitue la plus haute instance organisationnelle des imams à côté du Roi, commandeur des croyants.

"C'est une opération de grande envergure, qui n'a pas d'égale dans le monde. Ce programme aspire à donner à la société marocaine un encadrement religieux en phase avec l'air du temps et soucieux de la préservation de l'identité nationale" a souligné Ahmed Tawfiq. Pour les lieux où se tiendront ces formations, quelques 1432 centres ont été prévus pour cela. Par ailleurs, Ahmed Tawfiq, a ajouté que le ministère s’intéresse aussi à la situation sociale de ces imams. Pour ce fait, une enveloppe annuelle de 400 millions de DH sera mise à disposition de l’institution. Une augmentation du budget qui va permettre d’augmenter les salaires des imams. Quelques uns d’entres eux touchaient moins de 900 DH par mois.

Rachid Nahli
Copyright Yabiladi