Societe
Sondage: les jeunes espagnols, pour ou contre l'immigration ?
Les jeunes espagnols sont tolérants envers l'immigration. C'est le constat d'une étude « Les jeunes et l'immigration » menée par l'Institut pour la Jeunesse (INJUVE) et le Centre de recherches sociologiques (CIS) dont les résultats ont été présenté ce mercredi à Madrid lors d'une conférence de presse.
Sondage: les jeunes espagnols, pour ou contre l'immigration ?
L'enquête a été réalisée en juillet dernier auprès d'un échantillon d'un millier de jeunes espagnols de naissance ou ayant acquis la nationalité, âgés de 15 à 29 ans selon le journal gratuit « Qué ». La tendance générale est que les jeunes espagnols qui perçoivent un impact positif de l'immigration sur leur pays ont augmenté de 28% en 1997 pour atteindre 48% en 2008.

Sur le plan social, 86,3% des personnes interrogées ont affirmé avoir des contacts avec les immigrés, 63% ont des amis immigrants dans leur travail ou à l'école; et 69,2% ont déclaré avoir des amis hors d'Espagne, en particulier au Maroc (15,5% ), en Colombie (12,8%). De l'autre côté, l'étude a permis de montrer que 70% des jeunes issus de l'immigration ont lié des amitiés avec des espagnols.

La grande majorité des jeunes espagnols (86%) désapprouvent aussi les actions xénophobes contre les immigrants. Cependant une minorité croissante (de 11% en 2002 à 14% en 2008) s'est dite prête à voter en faveur d'une idéologie de politique raciste. Un grand nombre d'immigrants ont un niveau socio-économique faible selon l'étude de l'INJUVE et le CIS. Ainsi, les jeunes se sont exprimés majoritairement (71,6%) pour le contrôle des flux migratoires et faciliter l'entrée en Espagne de ceux qui ont un contrat de travail.

Beaucoup de personnes (43,1%) trouvent que l'immigration a des conséquences néfastes sur la vie quotidienne des espagnols. Dans ce lot, 31,3% pensent que les étrangers s'accaparent les emplois disponibles, 23,1% trouvent qu'ils sont à l'origine de la criminalité et l'insécurité publique, et enfin 11% d'entre eux trouvent tout simplement qu'il y a trop d'immigrants.

La population étrangère espagnole a augmenté ces dernières années, passant de 637.000 individus en 1998 pour atteindre 5.300.000 en 2008, soit près de 11% de la population totale du pays.

Ibrahima Koné
Copyright Yabiladi.com