Societe
Espagne: mise en place de la première carte des associations marocaines
L'Atelier international des études méditerranéennes (TEIM) de l'Université Autonome de Madrid dans le cadre d'un partenariat avec le Mouvement pour la paix a fait des recherches sur la collaboration avec les pays d'origine pour les associations marocaines et maliennes en Espagne. Les résultats de l'étude permettent d'établir une carte détaillée des associations marocaines établies en Espagne selon « El Faro » de Ceuta. Détails.
Espagne: mise en place de la première carte des associations marocaines
Les recherches du TEIM sur le co-développement et le partenariat des marocains et maliens en Espagne ont permis dans un premier temps d'établir « une base de données de plus de 200 associations » rapporte « El Faro ». Il y a cependant plus d'associations marocaines en Espagne et ceci s'explique selon l'étude du TEIM par le fait qu'en général les Marocains passent plus de temps en Espagne que la deuxième communauté étudiée, à savoir les Maliens. La durée d'établissement leur confère donc, un enracinement, une intégration et une familiarisation avec la bureaucratie espagnole. Par ailleurs d'après « El Faro » l'un des premiers objectifs de l'étude est l'approfondissement de « la compréhension de la migration et de son potentiel de développement ». Ainsi, les résultats et contributions des recherches seront intégrés dans le programme de coopération financé par l'Agence espagnole de coopération internationale (AECI), entre l'Espagne et les pays émetteurs, programme dans lequel travaille le Mouvement pour la paix depuis 2006.

Sur un autre plan, l'étude du TEIM a permis de création d'un partenariat entre le Mouvement pour la paix et l'Association Marocaine de Solidarité et Développement (AMSED) qui œuvre pour le développement socio-économique et recommande le soutien des associations provinciales de médiation entre association locales, les immigrants, le secteur public et privé. Le Mouvement pour la paix a pour objectif de fournir un grand nombre de support technique et de formation, ainsi que la promotion des droits des associations de migrants au niveau local; lutter contre la pauvreté et les inégalités sociales sur le plan international.

Avec plus de 600.000 personnes, les Marocains représentent la première communauté étrangère non européenne en Espagne. Pour beaucoup de jeunes marocains la migration légale ou non vers l'Europe est souvent considérée comme la seule alternative pour la réussite sociale.

Ibrahima Koné
Copyright Yabiladi.com