Societe
5 ans de prison et confiscation des biens pour un ancien haut fonctionnaire au Maroc
La justice marocaine a condamné mardi, en dernier ressort, l’ancien gouverneur Abdelaziz Laafoura (haut fonctionnaire dépendant du ministère de l’Intérieur) de la ville de Casablanca à 5 ans de réclusion, pour notamment abus de confiance, usage de faux et dilapidation de deniers publics, a appris APA à Rabat de source judicaire.
Ce verdict, largement suivi par l’opinion publique marocaine, a été rendu par la Cour suprême (la plus haute juridiction du pays) après un recours en rétractation engagé par le ministère public contre l’acquittement de Abdelaziz Laafoura prononcé en mars dernier.

La même Cour a décidé de la confiscation des biens de l’accusé à hauteur de 30 millions de dirhams (4 millions de dollars).

Le prévenu, un des « hommes forts » de la métropole chérifienne dans les années 90, était connu par ses « liens » avec l’ancien ministre de l’Intérieur Driss Basri (1979-1999) limogé par le Roi Mohammed VI trois mois seulement après son accession au trône.

En janvier 2007, le mis en cause s’est vu infliger, en première instance, une peine de dix ans de prison ferme avant que la Chambre criminelle du 2ème degré de la Cour Suprême ne décide de son acquittement, ce qui a donné lieu à un recours en rétractation.

Source: APA News