Societe
Les Marocains, premier groupe d'immigrés en Belgique
Les Italiens ne constituent désormais plus la plus importante communauté d'immigrés en Belgique. Pour la première fois, ils sont devancés par les Marocains. C'est ce qu'indique le sociologue Jan Hertogen qui parle d'un "moment historique". Il base son analyse sur des chiffres de la Direction générale Statistique et Information économique du Service Public Fédéral Economie (anciennement l'INS).
Au 1er janvier 2006, la Belgique comptait 264.974 Marocains et 262.120 Italiens. Il s'agit d'étrangers et de nouveaux Belges. Les chiffres ne prennent pas en compte les enfants des étrangers devenus Belges.

M. Hertogen établit un parallèle entre la croissance migratoire italienne de 1920 et le flux migratoire marocain entamé en 1960. Depuis 1980, l'immigration italienne diminue notamment en raison du retour des Italiens dans leur pays et d'un taux de natalité plus bas. En revanche, le flux migratoire marocain atteindra un pic en 2016, selon le sociologue. Autre différence remarquable, sept Marocains sur dix deviennent Belges, alors qu'ils ne sont que trois Italiens sur dix à le devenir.

Selon Jan Hertogen, le nombre croissant d'immigrés, notamment du Maroc, aura un impact sur le paysage politique. Cette influence sera moindre lors des prochaines élections fédérales mais plus importante lors des élections communales en 2012. "D'ici cinq à dix ans, il y aura sûrement plusieurs bourgmestres marocains", a précisé le sociologue.

Après les Marocains et les Italiens, les Turcs (159.336) forment le plus grand groupe d'immigrés en Belgique. Là aussi, M. Hertogen s'attend à un pic d'ici huit ans environ.

Les Français (145.556) et les Néerlandais (126.447) constituent les plus importants groupes d'immigrés européens.

Selon la Direction générale Statistique et Information économique, les chiffres qu'utilise Jan Hertogen sont grosso modo justes, mais ils ne sont pas les chiffres officiels complets. Ainsi, il a compté les naturalisations sans tenir compte, par exemple, des décès ou des personnes qui ont à nouveau immigré, indique l'institution.

Source: RTL.be