Societe
Conseil des MRE : le CCDH élabore un programme de travail
Le Conseil Consultatif des Droits de l'Homme (CCDH) a élaboré un programme de travail relatif au projet de création d'un Conseil supérieur des communautés marocaines résidant à l'étranger.
Chargé par SM le Roi Mohammed VI d'élaborer un avis en vue de la création d'un Conseil supérieur des communautés marocaines résidant à l'étranger, le CCDH a mis au point un programme de travail qui inclut notamment l'organisation d'ateliers thématiques sur les principales problématiques que soulève l'émigration, l'ouverture d'un site Internet, et l'organisation de consultations directes dans les pays de résidence, lit-on dans une déclaration de M. Driss Benzekri, président du CCDH parvenue mercredi à la MAP.

Ce programme de travail, précise M. Benzekri, vise à assurer une concertation aussi large que possible avec les leaders des communautés marocaines émigrées, les experts marocains installés tant au Maroc qu'à l'étranger et les institutions nationales concernées.

Il vise en outre à établir un diagnostic aussi rigoureux que possible des dynamiques et réalités migratoires marocaines afin que la composition du futur Conseil, ses missions et son mode de fonctionnement soient en adéquation avec ces réalités et répondent aux objectifs stratégiques de défendre les intérêts des populations marocaines installées à l'étranger et renforcer leur contribution au développement démocratique du pays.

Dans ce sens, trois ateliers thématiques sont programmés à raison d'un séminaire par mois à partir de février. Ces ateliers seront consacrés aux principales problématiques de l'émigration : " Citoyenneté et participation ", " cultures, identités et religion ", " contribution des émigrés au développement humain du Maroc ".

Des réunions de concertation seront également tenues dans les principaux pays de résidence (France, Espagne, Italie, Pays-bas, Belgique, Allemagne, Pays du Golfe, Canada et Etats-Unis).

Parallèlement à ces entretiens directs et approfondis, un questionnaire a été élaboré et sera adressé à un plus grand nombre d'associations, d'acteurs associatifs et économiques, aux chercheurs et créateurs marocains de l'étranger.

Conscient que le processus en cours ne peut aboutir sans une prise en compte de l'avis et de l'expertise accumulée au niveau national, le CCDH veillera à recueillir les points de vue des acteurs publics et privés au Maroc.

Des rencontres avec les fondations et les ministères concernés seront tenues et des séminaires de travail seront organisés avec les divers acteurs sociaux (partis, syndicats, associations).

Dans le même esprit, et soucieux d'associer les chercheurs marocains en sciences humaines spécialisés dans le domaine de l'émigration, le CCDH finalise un annuaire de ces chercheurs et entend solliciter leur avis et conseils.

Des émissions à la TV et à la radio sont également envisagées. Aussi, le CCDH s'emploiera-t-il à programmer des espaces d'information et débat concernant les dynamiques migratoires marocaines et le débat en cours.

Par ailleurs, un forum de discussion sera ouvert sur le site du CCDH, en vue d'assurer une information permanente des Marocains du monde sur le processus en cours et de permettre un débat fructueux et serein sur leurs attentes et propositions. Ce site veillera tout particulièrement à mettre à disposition les travaux et recherches scientifiques sur l'émigration marocaine.

Au terme de ce processus qui s'achèvera fin mai, le CCDH, qui a mis en place un secrétariat exclusivement dédié au suivi de ce programme de travail, s'emploiera à rédiger l'avis qui sera soumis, après délibération de ses organes et membres, à SM le Roi Mohammed VI.

Source: MAP