Societe
Humanitaire : 200 chaises roulantes offerte à Essaouira
Quelque deux cents handicapés démunis de la province d'Essaouira ont bénéficié d'un lot de chaises roulantes, offert par l'association française "Handicap en liberté".
Outre la cité des alizés où 90 chaises roulantes ont été distribuées mercredi, cette action humanitaire, initiée en partenariat avec l'association de protection des enfants handicapés d'Essaouira et l'association Essaouira-Mogador, a profité aux personnes démunies relevant des communes de Had Dra, Talmest, El Hanchane et Tamanar.

Une dizaine de membres de l'association française, dont son président qui est natif d'El Jadida, M. Sonnic Gilbert, ont procédé, trois jours durant, à la distribution de ce lot avec l'aide notamment de bénévoles et de représentants d'associations locales.

"Notre action cible en priorité les couches sociales les plus défavorisées", a indiqué le président d'Handicap en liberté à la MAP, en marge d'une cérémonie organisée à Essaouira, faisant savoir que le matériel distribué est collecté en France auprès des cliniques, de maisons de retraités et autres.

"Le sourire du bénéficiaire est notre meilleure récompense", a-t-il dit, ajoutant que l'association, qui a déjà mené de pareilles actions dans d'autres villes du royaume oeuvre actuellement pour la création à Essaouira d'une lunetterie pour venir en aide aux enfants malvoyants et d'un centre de réparation de matériels pour handicapés.

Ce centre, a-t-il expliqué, servira de lieu de diffusion et de coordination de toute l'action qui sera menée par l'association au profit des handicapés dans le sud du Royaume.

De son côté, le président de l'association Essaouira-Mogador, M. Redouane El Khan, a estimé que cette noble mission va permettre aux bénéficiaires "plus de mobilité et donc plus de liberté".

"En luttant pour l'intégration de l'handicapé, nous luttons pour la dignité de l'homme", a-t-il dit, faisant part de l'engagement ferme de l'association dans ce combat pour la dignité et l'insertion des personnes handicapées dans la société.

Pour sa part, Abderrahim Sekkat de l'association de protection des enfants handicapés d'Essaouira a souligné la portée de cette action humanitaire, mettant l'accent sur les problèmes rencontrés dans le transport des dons collectés à l'étranger.

"Grâce à ce fauteuil roulant, je peux désormais sortir de ma maison pour voir le monde extérieur, découvrir ma ville et rencontrer d'autres personnes", a tenu à dire un jeune bénéficiaire de cette opération.

Source: MAP