En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Politique
Interview de Mohamed Darif à propos de Al Adl Wal Ihssane
« L'opération policière contre Al Adl Wal Ihssane est une frappe préventive »
Qu'est-ce qui a poussé Al Adl Wal Ihsane à organiser des Journées « Portes ouvertes » dans tout le pays ?
Al Adl Wal Ihssane est confronté à une campagne de dénigrement venant du PJD et des salafistes traditionnels. Ces derniers ont été et sont encouragés par les autorités à mener campagne contre Al Adl Wal Ihssane au travers de sites internet, de distributions de CD Rom et d'ouvrages hostiles les ciblant en tant que soufis. Le PJD a, lui, été présenté comme le parti représentant l'islam marocain et, à partir de 2002, a commencé à critiquer Al Adl Wal Ihssane pour son choix de ne pas s'intégrer dans le processus politique. Le mouvement d'Abdeslam Yassine a donc été laissé de côté, isolé. Les journées Portes ouvertes sont à la fois une réponse et une réaction à la campagne orchestrée contre lui.

Vous estimez que ces journées ont aussi une signification politique. Laquelle ?
Les journées sont une action politique à deux niveaux. D'abord pour se rapprocher de la population et montrer la capacité du mouvement à rassembler autour d'une de ses actions. On sait que de nombreux visiteurs ont fait le déplacement. Ensuite, je pense que le deuxième objectif est de présenter la nouvelle structure du Cercle politique. D'ailleurs, toutes les journées Portes ouvertes proposaient une exposition avec l'organigramme et les photos des responsables de ce dernier. À fin 2005, il a publié un communiqué dans lequel il annonçait que ses membres se donnaient trois années pour préparer un programme politique. En quelque sorte, le message délivré aux autorités est « on se prépare à devenir un acteur politique officiel avec un programme politique ».

Comment analysez-vous l'opération policière en cours contre ces journées Portes ouvertes ?
Pour moi, c'est une frappe préventive pour affaiblir Al Adl Wal Ihssane et priver l'association de ses moyens logistiques. Ce ne sont pas les arrestations des militants qui intéressent les autorités puisqu'ils sont relâchés mais bien les ordinateurs et autres équipements qui sont, eux, confisqués. Et c'est aussi une réponse des autorités à l'intensification des activités d'Al Adl Wal Ihssane qui se matérialise par ces journées Portes ouvertes.

Source : Le Journal Hebdomadaire