En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Politique
Le chef du parti "Vlaams Belang" n'est pas le bienvenu au Maroc
La visite annoncée au Maroc, à partir de ce jeudi, duchef du parti d'extrême droite flamand "Vlaams Belang", Filip Dewinter, continue de susciter une levée de boucliers dans la presse nationale qui qualifie ce voyage d'"inopportun" et visant purement à récolter des dividendes d'ordre électoraliste pour ce parti.
Pour "Al Bayane", le Vlaams Belang, "précédé de sa réputation de parti xénophobe et raciste, ne risque pas de trouver d'interlocuteurs officiels et de candidats à la couverture de la conférence de presse qu'il espère donner aujourd'hui à Rabat", car "personne ne l'a invité au Maroc pour quoique ce soit, et encore moins pour venir s'immiscer dans les affaires de l'immigration clandestine que le Maroc gère en toute souveraineté, et également en coopération avec l'Union Européenne qui a une approche autrement plus humaine du phénomène, d'autant plus qu'il ne concerne pas directement la Belgique".

Sous le titre "la xénophobie et le racisme ne sont pas les bienvenus", le journal a écrit que ce parti "non seulement ne prône pas le respect des droits élémentaires des étrangers indépendamment de leurs races, nationalités ou situation sociale, mais pratique même une véritable ségrégation au sein des différentes communautés qui forment la Belgique".

Et de s'interroger : "Comment espérer quelque chose d'un parti qui pratique la xénophobie à l'égard de ses propres concitoyens belges pour la simple raison qu'ils n'ont pas la même langue et la même culture?".

"Al Bayane" considère en outre que ces parlementaires "doivent d'abord régler leurs problèmes avec la société belge riche par sa diversité et connue par ses traditions d'ouverture et d'humanisme, au lieu de venir au Maroc avec la prétention de donner des leçons sur la façon dont on doit s'y prendre pour ériger une muraille sur les rives du Détroit de Gibraltar".

Même son de cloche chez son confrère "Al Ittihad Al Ichtiraki", qui rappelle que les récents propos de Dewinter ont été qualifiés par les associations "MRAX", principale organisation antiraciste belge et "KIF KIF", une association interculturelle flamande, d'"islamophobes" et visant "à monter la communauté juive contre la communauté musulmane" dans la région d'Anvers en particulier.

Filip Dewinter, à travers toutes ces déclarations, ajoute le journal, compte sur la presse marocaine pour véhiculer ses thèses en annonçant l'organisation d'une conférence de presse, qui sera boycottée par nombre de journalistes marocains étant donné "le caractère raciste de ses déclarations, et son désir de véhiculer les pseudo valeurs d'ouverture et de modération contrairement aux agissements de son parti en Belgique".

Source : MAP