News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Universités d'été العربية Connexion
Politique
El Yazghi confirmé à la tête de l’USFP
C’est une petite révolution qui a eu lieu le week-end dernier dans la constitution du bureau politique de l’USFP. Le renouvellement de cette instance a confirmé les grosses rumeurs qui circulaient depuis le septième Congrès de Bouznika (du 10 au 13 juin).
El Yazghi confirmé à la tête de l’USFP
Ont été éjectés Fettoum Kouddama, Badia Sqali, Mohamed Karam et Mohamed Chennaf. Sont rentrés Mohamed El Gahs, Mohamed Lemrini, Mohamed Boubekri, Mohamed Mouhib, Aïcha Belarbi, Amina Ouchelh et Rachida Benmassoud.

Le bureau politique se compose maintenant de 23 membres au lieu de 21. Deux femmes sont sorties et trois sont rentrées. Elles sont maintenant au nombre de cinq dans le bureau politique au lieu de quatre.

Mohamed El Gahs est la star montante du parti. Il va siéger aux côtés des vieux manitous. Sa notoriété s’est vérifiée lors de l’élection du Conseil national où il a été longuement applaudi par les congressistes. Ce journaliste, également ministre de la Jeunesse, occupera sans doute une place prépondérante dans la stratégie du parti pour reconquérir les masses. Ses programmes de proximité au profit de la jeunesse (colonies de vacances, le théâtre et la lecture pour tout le monde…) pourront être un atout majeur.

Parmi les membres éjectés, deux n’ont pas présenté leur candidature: Badia Sqali et Mohamed Chennaf, patron du Syndicat de l’enseignement à la Fédération démocratique du travail. Ce dernier avait mené avec Tayeb Mounchid la révolution contre la CDT de Noubir El Amaoui.

Mohamed El Yazghi a été confirmé dans son poste de Premier secrétaire. Son dauphin reste Abdelouahed Radi, qui occupe le poste de deuxième secrétaire. Le dépouillement des résultats a été effectué manuellement et devant tout le monde, probablement pour prévenir les contestations. Les 251 membres du Conseil national ont supprimé la décision du renouvellement du quart, préalablement validée par la commission préparatoire du Congrès. Chaque membre du bureau politique sortant pouvait se présenter aux élections. Mais finalement, le résultat est revenu au même. Car le changement n’a touché qu’une petite partie du bureau. Le cercle connu est resté: Abdelouahed Radi, Driss Lachgar, Tayeb Mounchid….

Le renouvellement a été effectué dans le consensus. Même s’ils se livrent des batailles sans merci, les socialistes finissent souvent par se mettre d’accord. C’est leur particularité.

Le bureau politique de l’USFP se compose de:
Mohamed El Yazghi, Abdelouahed Radi, Fathallah Oualalou, Habib El Malki, Mohamed El Gahs, Tayeb Mounchid, Abdelhadi Khayrat, Mohamed Seddiki, Driss Lachgar, Mohamed Guessous, Mohamed El Achâari, Abderrafiî Jouahri, Mohamed Lemrini, Mohamed Boubekri, Abdelkader Bayna, Larbi Aajoul, Khalid Alioua, Mohamed Mouhib, Nouzha Chekrouni, Aïcha Belarbi, Fatima Belmoudden, Amina Ouchelh et Rachida Benmassoud.

Nadia LAMLILI
Source : L'Economiste