Politique
Conseil des MRE: El Yazami et Boussouf nommés président et SG
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a reçu ce aujourd'hui 21 décembre 2007, correspondant au 10 Dhul Hijja 1428 de l'Hégire, au Palais Royal de Rabat, Driss El Yazami et Abdellah Boussouf, que le Souverain a nommés respectivement président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger et secrétaire général dudit Conseil et ce, eu égard à la haute compétence, à l'engagement et à la connaissance approfondie des questions de l'immigration qui leur sont connus, ainsi qu'à leur capacité d'ouverture sur les différentes sensibilités, indique un communiqué du Cabinet Royal.
Se fondant sur l'avis consultatif du CCDH et les propositions faites par son comité ad hoc, et en application des dispositions transitoires du Dahir portant création de cette institution, Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, a, également, nommé 36 membres pour un premier mandant transitoire de quatre années, au maximum, sachant pertinemment qu'en vertu des dispositions dudit Dahir, le Conseil se compose de 50 membres, laissant ainsi la porte ouverte, pendant toute la période de ce premier mandat, à d'autres forces vives qui sont dignes d'y siéger.

Les membres du Conseil ont été choisis dans le cadre d'une approche concertée et participative, adoptée par Sa Majesté le Roi pour la gestion des affaires majeurs de la nation, et des critères fixés par le Souverain en la matière. Le choix s'est fait au vu des qualités reconnues à ces membres, en l'occurrence leur attachement aux constantes de la nation et aux valeurs de l'identité marocaine unifiée et riche de ses multiples affluents, ainsi que leur apport remarquable en matière d'immigration et de défense des causes de la communauté marocaine à l'étranger.

Le Conseil reflète, dans sa première configuration, et autant que faire se peut, une répartition géographique et intergénérationnelle équilibrée, ainsi qu'une représentativité appropriée des femmes et de toutes les sensibilités spirituelles, culturelles et sociales des Marocains résidant à l'étranger, y compris des représentants des sujets de Sa Majesté le Roi, parmi les juifs d'origine marocaine, connus pour leur attachement à leur marocanité et aux valeurs sacrées de leur pays, et ce, dans le respect des exigences de probité, de compétence, d'efficacité et de crédibilité, dont doivent faire preuve les membres du Conseil.

A cette occasion, Sa Majesté le Roi a rappelé les larges attributions consultatives que le Souverain a conférées audit Conseil pour permettre aux membres de la communauté marocaine à l'étranger, où qu'ils se trouvent, d'exercer la plénitude des droits attachés à leur citoyenneté.

Par ailleurs, Sa Majesté le Roi a insisté sur le devoir qui incombe au Conseil de s'attacher, en plus de l'exercice de ses attributions, à approfondir la réflexion sur l'action à mener et à oeuvrer de manière impartiale, en toute responsabilité et avec la sagesse, la clairvoyance et l'ouverture d'esprit requises, en vue de soumettre à la Haute Appréciation Royale des recommandations sur les garanties nécessaires à assurer pour que le prochain Conseil choisi gagne en représentativité, ainsi que sur les conditions à réunir pou garantir une présence réelle, globale et graduelle des citoyens marocains à l'étranger, au sein de toutes les institutions nationales et de tous les secteurs d'activité du pays.

A cet égard, Sa Majesté le Roi a réitéré Sa ferme volonté de veiller à ce que le Conseil, -compte tenu des potentialités et des compétences qu'il recèle en tant que force de proposition-, contribue, en collaboration avec l'ensemble des autorités, à la mise au point d'une stratégie nationale d'immigration, globale, multidimensionnelle, et prenant en considération les développements et les mutations accélérées que connaît ce phénomène. Cette stratégie devrait être fondée, dans ses dimensions nationales, régionale et internationale, sur la cohérence et la complémentarité de l'action des autorités et des instances qui en ont la charge.

Outre les membres susvisés, le Conseil sera également composé de membres observateurs, provenant des autorités gouvernementales, des organismes et institutions concernés par les questions d'immigration et du Conseil Supérieur des Ouléma, outre les conseils des ouléma pour les Marocains résidant à l'étranger.

Par ailleurs, Sa Majesté le Roi, que Dieu L'assiste, a réaffirmé Son soutien au Conseil en tant que nouveau jalon dans l'édifice institutionnel national, engageant, à cet égard, l'ensemble des institutions et des instances ayant la charge des affaires de l'immigration, à collaborer avec le Conseil et à agir en partenariat avec lui.

Enfin Sa Majesté le Roi, que Dieu Le protège, a réitéré Sa bienveillante et constante Sollicitude pour la communauté marocaine à l'étranger que le Souverain et la mère patrie tiennent en haute estime, eu égard à son attachement à sa marocanité et à sa contribution au développement, à la modernisation et au rayonnement international de son pays.

Source: MAP