News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Interviews
Des RME de Laval s'organisent pour construire leur mosquée
Les lieux de cultes manquent cruellement à la communauté musulmane de France, barrières administratives, manque de volonté politique et difficultés financières sont à l’origine de cette entrave à la liberté de culte.

Après des années d’efforts et de négociations avec les autorités locales, la communauté musulmane de Laval a entrepris la construction d’une grande mosquée d’une capacité de 1500 personnes. Une mosquée selon la tradition architecturale arabo-musulmane. L’équipe de Yabiladi a rencontré M. LOUKILI -trésorier de l’association Es Salam- en vue de nous faire partager cette expérience unique dans l’ouest.


Yabiladi : Quelle est l’importance de la communauté musulmane de Laval ?

M.Loukili : Nous sommes environ 2000 musulmans à Laval. La communauté marocaine totalise 120 familles environ. L’essentiel de la communauté est composée de personnes issues du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest.

Yabiladi : Aviez vous un lieu de prière avant la construction de cette mosquée ?

Nous disposions d’un local de 50 m² en centre ville, qui a été prêté par la mairie de Laval. Il ne répondait pas au minimum de conditions pour pratiquer notre religion et vivre notre foi dans la dignité. En même temps la présence d’une mosquée au centre d’une ville ou l’islam fait encore peur nous mettait dans une situation peu enviable.

Yabiladi : Quel est le point de départ du projet d’une nouvelle mosquée à Laval ?

Notre projet date de quatre ans, suite au projet de démolition du local prêté nous avons commencé la recherche de fonds et le terrain.
Pour les fonds 75 personnes ont fait une promesse pour un total de 750 000 F.
S’engageait alors l’étape la plus difficile :la recherche du terrain. En 1998 nous avons trouvé un terrain qui convenait assez bien à ce que nous recherchions. En plus ce terrain se trouvait à proximité des quartiers populaires de la ville. La réaction de la ville ne s’est pas fait attendre.La mairie a refusé sous prétexte qu’elle ne voulait pas de concentration de populations immigrées, alors que la mosquée n’est qu’un lieu de culte et non pas un immeuble supplémentaire d’habitation !

Yabiladi : Comment avez-vous réussi à acquérir le terrain actuel ?

La mairie ne pouvait pas continuer à refuser sachant qu’on devait quitter l’ancien local. La municipalité s’est engagée à nous trouver un autre terrain. Peu de temps après nous avons eu une proposition d’un ancien dépôt d’une coopérative agricole. Les conditions financières n’étaient pas négociables « c’est à prendre ou à laisser ».
Le terrain se trouve dans une zone industrielle, il y a peu d’habitants ! Ce qui nous arrange finalement car la société n’est pas encore prête à voir une mosquée qui fait partie intégrante de la vie sociale.

Yabiladi : Aujourd’hui la mosquée de Laval est un superbe ouvrage pour une si petite communauté ?

Il est clair qu’avec l’aide de Dieu nous avons réussi à réaliser quelque chose dont nous sommes particulièrement fiers, mais notre satisfaction sera pleine quand tout sera terminé.

Yabiladi : Vous avez réussi à bâtir ce que des communautés plus nombreuses dans d’autres villes n’ont pas pu faire, quels sont les facteurs qui ont joué en votre faveur ?

Nous remercions Dieu à chaque prière. Nous avons commencé ce projet sans moyens financiers étant donné le nombre limité de la population musulmane à Laval. Notre chance c’est que nous avons des compétences dans les domaines relatifs à ce type d’ouvrage (électricité, plomberie, étanchéité, maçonnerie). Beaucoup de musulmans sont entrepreneurs dans ce secteur d’activité en Mayenne.
Sans la contribution bénévole des membres de la communauté, nous aurions eu beaucoup de difficultés à aboutir. Nous travaillons tous les samedi, dimanche et jours fériés.

Yabiladi : Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Les difficultés après l’obtention du permis sont essentiellement financières, nous sommes obligés d’avancer les travaux au rythme des disponibilités financières. S’ajoute à cela des contraintes très fortes imposées par les normes de sécurité du fait que la mosquée peut contenir plus de 1500 personnes(équipements spéciaux).

Yabiladi : Avez-vous procédé à des collectes dans d’autres régions ?

Nous avons organisé quelques collectes dans d’autres mosquées, mais la problématique du financement des lieux de culte musulmans en France est telle qu’il faut pouvoir obtenir des rendez vous dans les autres mosquées, qui elles même ont des difficultés à assurer la couverture des charges et des frais de fonctionnement.

Yabiladi : Aujourd’hui quels sont les travaux restant à faire ?

Il nous reste des travaux de finition, ce qui est exigeant financièrement. Nous avons beaucoup sollicité les familles musulmanes de Laval, qui continuent leur engagement pour voir cette belle mosquée enfin terminée INCHAA ALLAH.

Yabiladi : Avez-vous d’autres projets étant donné l’espace dont vous disposez ?

Nous avons plein d’idées (école, salle de sport, bibliothèque…), mais ce qui nous limite c’est nos moyens. Pour l’instant nous tenons absolument à finir la construction de cette mosquée qui nous servira d’exemple qui sera le point de départ pour d’autres projets.

Yabiladi : un dernier mot M. Louikili ?

Nous remercions toutes les personnes ayant contribué à ce projet « jazahoum allahou khairan ».
Nous invitons tous les musulmans de passage à Laval (entre Paris et Rennes) de venir visiter la mosquée, nous serons heureux de vous accueillir.

Rachid - Yabiladi

Pour les personnes qui désirent faire un don pour la construction de cette mosquée, les coordonnées sont :

Association ESSALAM
20 Rue Jean Baptiste la fosse
53000 Laval
M. louikili
06 08 60 25 56