En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Economie
Textile: l'hypocrisie des chantres du libéralisme

L’attitude de l’Europe face aux produits textiles chinois est une immense hypocrisie, pour ne pas dire un scandale.
L’obstruction actuelle à l’entrée des pantalons et autres pull-overs fabriqués dans les usines en Chine est une preuve que les chantres du libéralisme sont prêts à renier leurs propres principes quand la concurrence n’est pas en leur faveur, quitte à apporter de l’eau au moulin des altermondialistes.

Il faudra qu’on nous explique pourquoi la Chine est un partenaire, lorsqu’il s’agit d’acheter des TGV, des avions Airbus et des berlines allemandes, et cesse de l’être, lorsqu’elle veut vendre ses chemises à Paris, Bruxelles et Berlin.

De ce côté de la Méditerranée, il faudra se garder de se réjouir des malheurs chinois au prétexte qu’une partie des commandes nous serait transférée. Et quand bien même ce serait le cas, ce transfert n’est pas acquis d’avance. Ce réflexe de protectionnisme doit plutôt nous interpeller.

Le Maroc, comme plusieurs pays de la Méditerranée, est lié à l’Union européenne par un accord d’association qui prévoit l’abolition des droits de douane d’ici 2012.

Pour l’instant, le volet agricole bénéficie d’un traitement à la carte dans ce processus. Même à supposer que Rabat et Bruxelles se mettent d’accord sur la déprotection totale des produits agricoles, rien ne permet de penser que nos agrumes ne subiraient pas un jour le sort des chemises et des pantalons chinois. En tout cas, l’Europe vient de démontrer que le partenariat qu’elle encourage tant dans les forums internationaux s’arrête dès qu’émerge un concurrent plus compétitif qu’elle. Il faudra s’en souvenir.

Source: L'Economiste