Economie
Ghellab affirme que la RAM se porte bien
A ceux qui remettent en question la bonne santé de Royal Air Maroc, le ministre du transport Karim Ghellab, crie haut et fort que la compagnie aérienne se porte comme un charme.
Ghellab affirme que la RAM se porte bien
Après les multiples déboires qu'a connus la RAM ces derniers mois, le ministre tient aujourd'hui à rassurer. C'est au Parlement qu'il a tenu à mettre les points sur les «i» suite à une question concernant la situation actuelle de la compagnie. Selon Ghellab, la compagnie réussit àf aire face à la conjoncture économique difficile et continue sur son programme de développement. Les grandes opérations annoncées restent la création d'une nouvelle filiale chargée exclusivement du transport intérieur et l'amélioration des vols long-courriers. Ces derniers, rappelons-le, ont connu de grandes perturbations, retards, encombrements. .. pour diverses raisons, notamment la grève des pilotes ou encore les départs pour la Omra du ramadan. Selon Ghellab, ces perturbations ou annulations de vols sont, en grande partie, dues au durcissement des conditions établies par la RAM pour la sélection des compagnies d'affrètement des avions censés intervenir dans ces cas critiques.

La compagnie va, dans le même sens, acquérir sept avions longs courriers, au heu des cinq prévus initialement, ainsi qu'un Boeing 787 (le fameux Dreamliner que la compagnie recevra d'ailleurs en retard à cause des problèmes de production chez le fournisseur). Et pour contrecarrer les chiffres publiés l'été dernier faisant état d'un grand taux d'annulation et de retard des avions de la compagnie, le ministre brandit les derniers chiffres qui indiquent qu'à fin août, RAM a amélioré la ponctualité de ses voyages, enregistrant une hausse de 10 points en juillet et 5 points en août, par rapport aux mêmes périodes de l'année dernière. En outre, la compagnie aurait réalisé une hausse de 7% au niveau du transport des voyageurs et ce en améliorant le taux de remplissage de 6 points.

Ichrak Moubsit
Source: Le Soir Echos