Economie
Air Arabia Maroc lancera 30 dessertes sur l’Europe, l’Egypte et la Turquie
Regional Air Lines (RAL) change de cap. En partenariat avec Air Arabia, compagnie émiratie basée à Sharjah, le transporteur aérien marocain vient de créer la compagnie low cost Air Arabia Maroc. Le capital de 370 MDH est détenu à hauteur de 40% par Regional Air Lines, tandis qu’Air Arabia contrôlera 29% et Ithmar Bank, une banque d’affaires de Bahrein, 20%. Le reste, 11%, sera souscrit, nous dit-on, par divers investisseurs privés.
Air Arabia Maroc lancera 30 dessertes sur l’Europe, l’Egypte et la Turquie
La nouvelle compagnie, dont le premier vol est programmé à la fin du premier trimestre 2009, desservira la plupart des pays européens (France, Espagne, Italie, Allemagne, Hollande, Grande Bretagne, Suisse...) et, à partir de juillet 2009, l’Egypte et la Turquie, deux destinations très prisées par les Marocains. En tout, elle assurera une trentaine de lignes dès le démarrage et 43 l’année suivante.

L’activité commencera avec trois Airbus A320 de 168 sièges chacun qui seront certainement mis à sa disposition par la maison mère. Trois autres appareils de même calibre seront mis en service en 2010. On rappellera qu’en novembre 2007 Air Arabia avait signé un contrat avec l’avionneur Airbus pour l’achat de 49 appareils A 320 pour un investissement global de 3,5 milliards de dollars.

Selon le DG de RAL, Hicham Nechad, le business-plan d’Air Arabia Maroc prévoit l’atteinte du seuil de rentabilité dès la fin de l’année 2010. L’objectif est de transporter deux millions de passagers à cette échéance pour un chiffre d’affaires de 230 millions de dollars, soit près de 2 milliards de DH. Le prix moyen du billet devrait se situer, selon le DG, à 119 dollars, ce qui est dans la fourchette que ceux pratiqués par les compagnie low cost dans le créneau du moyen courrier.

La nouvelle donne est qu’à partir de juillet 2009, RAL n’existera plus que comme entité juridique. Tout son personnel, 280 personnes actuellement, sera repris par Air Arabia Maroc qui compte atteindre un effectif de 600 salariés en 2010.

En attendant l’échéance de 2009, RAL continuera son activité de transporteur domestique afin de tenir ses engagements commerciaux. La direction annonce également que la desserte domestique ne sera pas totalement abandonnée.

On comprend par là que les liaisons avec les provinces du Sud seront maintenues. Au plan commercial, la nouvelle compagnie créera une centrale de vente low cost sur Internet, ouverte aux agences de voyages, qui pourront également vendre des billets selon les procédés classiques.

Introduction en Bourse dans cinq ans ?
Les ambitions de la nouvelle compagnie sont claires et les dirigeants pensent même à une introduction à la Bourse de Casablanca dans un horizon de cinq ans.

Créée en 2003, Air Arabia, le nouveau partenaire stratégique, dispose aujourd’hui de 10 appareils Airbus A 320 et dessert 37 villes à travers le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Asie. Elle a la ferme intention de faire de Casablanca son deuxième hub après celui de Sharjah.

Cet objectif avait été annoncé lors de la signature d’une première convention avec la compagnie marocaine, en 2007.

Source: La Vie Eco