Economie
Marrakech: L’aéroport Ménara renforce ses capacités
C’est parti. Le terminal 1 de l’aéroport Ménara de Marrakech est opérationnel depuis quelques jours. Un ouvrage achevé en un temps record, selon les responsables de l’Onda. «À peine 13 mois pour réaliser l’ensemble des travaux», précise Abdelhanine Benallou, directeur général de l’Office national des aéroports.
Avec le terminal 2, mis en service depuis 2005, la capacité de l’aéroport est aujourd’hui de 4,2 millions de passagers et sera portée à plus de 8 millions en 2012. Rappelons que Marrakech Ménara est actuellement le deuxième aéroport du Maroc, après celui de Casablanca, en termes de trafic, avec 3 millions de passagers en 2007. «C’est pour répondre à cette demande croissante et accompagner le taux de croissance touristique de la ville de Marrakech que nous entamons le projet d’un troisième terminal dans l’aéroport de la ville ocre», indique Anas Lahkim, directeur délégué de l’aéroport Marrakech Ménara. «Les installations terminales sont en parfaite adéquation avec la croissance du trafic jusqu’à l’horizon 2012 (date à laquelle un troisième terminal serait d’ores et déjà prêt, ajoute Benallou, lors d’un point de presse tenu pour célébrer la certification de l’aéroport Ménara Marrakeh Iso 9001version 2000. Il s’agit d’une certification qui a concerné tous le services rendus aux passagers, aux compagnies aériennes et aux autres usagers y compris les services de navigation. Une occasion pour les managers de l’Onda d’adopter une charte de développement durable engageant la direction et le personnel de cet aéroport. A noter que l’aérogare de Marrakech est la 5e à se voir distinguer après celles d’Agadir, Tanger, Fès, Oudja et de Rabat-Salé.
C’est un investissement de 278 millions de DH qui a été consacré au terminal 1. L’accent va être mis au niveau de l’accueil. Marrakech Ménara est désormais doté de 53 comptoirs d’enregistrement (28 pour les départs et 27 pour les arrivées). Histoire de réduire les délais d’attente pour les passagers. Par ailleurs, un étage a été dédié au trafic à l’international.

Cerise sur le gâteau, on peut déguster les escargots et avoir la même ambiance d’un mini-Jamaâ El Fna au sein de l’aéroport. Marrakech Ménara a aménagé une place «solid air» composée de 15 magasins destinés aux produits du terroir. C’est un espace dédié à la promotion du commerce solidaire avec la contribution de plusieurs ONG.

Trafic en hausse
En 2001, le trafic de passagers sur l’aéroport Marrakech Ménara ne dépassait pas les 1,4 million de voyageurs. Trois ans plus tard, c’est le boom avec une évolution de 21,8%. Une tendance à la hausse qui s’est maintenue jusqu’à fin 2007 avec 3,7 millions de passagers.
Aujourd’hui, plus d’une vingtaine de compagnies aériennes desservent l’aéroport Marrakech Menara. Et l’outil aéroportuaire a bien profité de l’embellie du secteur du tourisme au cours des sept dernières années. Davantage de touristes au Maroc, qui signifie plus de vols low-cost et charters, et donc plus de redevances qui finissent dans les caisses de l’Office national des aéroports (Onda), qui exploite l’ensemble des aéroports.

Source: L'Economiste