News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Economie
Casablanca sous Wifi
Le projet était en gestation depuis quelques mois déjà. Faire de Casablanca une ville numériquement connectée a aujourd'hui franchi le cap de la réalisation : la Wilaya vient de déclarer la place Mohammed V, place connectée.
Mieux encore, une borne de connexion a été aménagée sur la place afin d'expérimenter l'opération. Le mode choisi est le Wifi haut débit (connexion sans fil). En gros, le commun des mortels peut s'installer dans ce cyber à ciel ouvert et profiter gratuitement d'Internet pourvu qu'il soit muni d'un ordinateur. L'histoire a commencé il y a une douzaine de mois quant les autorités de la ville blanche et quelques experts de l'ANRT (Agence nationale de réglementation des télécommunications) ont commencé à travailler sur le plan d'aménagement numérique de la métropole. L'ANRT s'occupait d'établir un cahier des charges à même de cerner les aspects juridiques de l'opération. Les opérateurs télécoms devaient ensuite prendre la relève pour mettre en application le projet à travers des installations publiques. Les responsables hésitaient encore entre les modes de connexion Wimax, Wifi ou par fibre optique avant que le sans-fil ne l'emporte sur les autres solutions. Le Wimax étant encore peu développé et la fibre optique nécessitant de grands travaux d'installation. C'est Maroc Telecom qui a ouvert le bal. L'opérateur historique est celui qui a réalisé la couverture de la place Mohammed V. D'autres places stratégiques suivront. Mais la question reste posée, pourquoi un opérateur se lance-t-il dans une opération qui risque de lui faire perdre des clients ? Il est surtout question ici de la toute nouvelle connexion 3G mobile. Si le Casablancais vit dans un espace complètement couvert en connexion, quel besoin a-t-il de payer pour une connexion personnelle ?

La Wilaya reste plutôt discrète quant au détail du projet. Une campagne de sensibilisation était également prévue pour communiquer sur cette nouveauté et surtout améliorer la connectivité du citoyen. Celui-ci a tout intérêt à se familiariser avec Internet qui est devenu incontournable dans l'accomplissement de certaines démarches administratives. Cela a commencé avec les ambassades et se poursuivra, si tout va bien, avec la demande et l'octroi électronique des documents d'état-civil.

Ichrak Moubsit
Source: Le Soir Echos