News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Economie
Maroc Telecom multiplie ses prévisions par trois!
"Grace à la forte croissance du marché, stimulée par les offres innovantes et compétitives de Maroc Telecom, nos résultats semestriels sont en forte progression et nous conduisent à relever tout aussi fortement nos prévisions annuelles de résultats", annonce d’emblée Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom, lors de la présentation des résultats du premier semestre 2007.
En consolidant dans ses comptes les groupes Mauritel, Onatel, Gabon Telecom et les sociétés Mobisud France et Mobisud Belgique, l’opérateur historique a présenté hier à Rabat un résultat opérationnel consolidé de 6 milliards de DH environ, soit une progression de 33,6% (34,5% sur une base comparable). Rien qu’au Maroc, l’activité a généré au premier semestre 5,7 milliards de DH, soit une hausse de 32,3%. Cette performance s’explique par l’effet conjugué de la hausse du chiffre d’affaires (+8,3%), de la «maîtrise des coûts d’acquisition, malgré la forte croissance des parcs Mobile et ADSL, et du contrôle des coûts», précise Ahizoune.


Mobile en forte hausse, Fixe en baisse

Par activité, le mobile a connu une forte croissance. Que ce soit au niveau du chiffre d’affaires ou du parc, qui a augmenté de 31% à 1l,7 millions de clients, le résultat opérationnel de cette activité a grimpé de 41% à 4,3 milliards de DH.

Parallèlement, le fixe et Internet ont réalisé, au cours de ce premier semestre, un résultat opérationnel de 1,4 milliard de DH environ, soit une hausse de 11,2%. Hors dotation en 2006 et reprises en 2007 des provisions sur éléments exceptionnels, le résultat opérationnel Fixe et Internet est en baisse au Maroc de 9%. Cette baisse s’explique principalement par une baisse de 3,9% du chiffre d’affaires. Ceci est dû à un recul du parc des lignes fixes de 2% à 1,28 million de lignes «comme pour tous les parcs du fixe au monde», précise le président. Par ailleurs, le parc Internet a augmenté de 34% par rapport à juin 2006 pour atteindre 444.000 lignes (dont 98,5% en ADSL), soit 40% des lignes fixes. Ce qui a porté la part de marché de Maroc Telecom à 93% (à fin mars).

Mobisud Espagne et Italie en route

Au niveau des filiales, l’ensemble des activités en Mauritanie a généré un résultat opérationnel de 217 millions de DH, soit une progression de 57,2%. Cette performance est attribuable surtout aux performances de l’activité Mobile.
Au Burkina Faso, le résultat opérationnel d’Onatel s’est élevé à 150 millions de DH, en hausse de 262. «L’activité pour le reste de l’année devrait connaître une forte amélioration de ce résultat».

L’activité au Gabon reste encore déficitaire, le résultat opérationnel depuis le premier mars 2007 s’établit à -26 millions de DH, contre -60 millions pour la même période de 2006. Pareil pour les sociétés Mobisud en France et en Belgique. Le résultat opérationnel est d’environ -100 millions de DH. Pour son développement à l’international, Ahizoune n’a pas caché son grand appétit pour accroître davantage la part de cette activité dans la structure des résultats du groupe qui réalise actuellement 12,5% de son chiffre d’affaires à l’international. «Nous sommes en discussion avancée avec Vodafone Espagne pour Mobisud, et nous avons également des dossiers en cours avec l’Italie, comme nous prospectons les Pays Bas et certains pays du Maghreb», insiste-t-il. Compte tenu d’un investissement de plus de 2,1 milliards de DH au premier semestre, dont 77% réalisés au Maroc, le résultat net part du groupe a bondi de 28% pour s’établir à 3,8 milliards de DH.

Sur la base des conditions actuelles du marché et dans la mesure où aucun événement majeur ne viendrait perturber l’activité de l’opérateur historique, la croissance du chiffre d’affaires consolidé devrait progresser de plus de 16% et celle du résultat d’exploitation consolidé supérieure à 18%.

Said MABROUK
Source : L'Economiste