Culture
Cinéma : « Number One », en avant-première française à Paris
Ce film de la réalisatrice franco-marocaine Zakia Tahiri a été projeté lundi en avant-première au Grand Rex, dans la capitale française a-t-on appris de la MAP. Il le sera aussi dans plusieurs autres salles de l’Hexagone à partir d’aujourd’hui. Une manière de marquer la sortie de cet opus en France, plusieurs mois après son lancement au Maroc. Le film est un parfait reflet de l’évolution des mentalités et des sociétés marocaines, en particulier sur le comportement des hommes vis-à-vis des femmes.
Cinéma : « Number One », en avant-première française à Paris
Ce sont sur les écrans du célèbre cinéma "Le Grand Rex" que Tahiri a fait passer son message au public hétérogène venu assister à la sortie officielle en France de  « Number One » : « Les hommes changent », et il est « évident », et « même indispensable » de reconnaitre ce nouvel état des faits. Le film jette un regard « très optimiste », selon la MAP, sur l’évolution des relations homme et femme dans la société marocaine.

Ce long métrage a une histoire, qui est tout aussi longue. En effet, s’est depuis l’adoption de la nouvelle moudawana que l’idée a commencé à germer, puis à mûrir finalement. C’est au Mégarama de Casablanca que le fruit de toute cette réflexion a été cueilli, lors de la sortie du film au Maroc, en octobre 2008. Il s’agissait pour la réalisatrice de produire une œuvre cinématographique qui permettrait de refléter ce changement assez symbolique des rapports de pouvoir dans le foyer familial marocain.

Ainsi, en une heure et demie d’images et de dialogues, le public du Rex était plongé dans un scénario au ton humoristique et à haut caractère cathartique. Aziz est un gérant d’une usine de confection. Du genre autoritaire et dur, « il terrorise ses employées et abaisse sa femme ». Un jour, son patron lui demanda de traiter avec une cliente française, avec à la clé, une belle promotion, si tout se passait bien. Et tout se serait sûrement bien passé si la cliente n’avait pas proposé à Aziz, un macho à 100%, d’inviter sa femme à les rejoindre pour un dîner, histoire de faire connaissance avec « Madame ». Aziz accepta – il est bien obligé de le faire, même à contrecœur – de venir avec son épouse. Cette dernière, qui n’avait pas souvent l’occasion de se sentir libre, en profita pour sonner la révolution et « décida d’en finir avec le comportement écrasant de son mari ». Elle eu recours au surnaturel et jeta un sort à ce dernier. Aziz passa du mari le plus « casse-pied » à l’époux le plus attentionné et « incapable du moindre propos désobligeant envers les femmes ». Un retournement de situation…qui en vaut le déplacement, si on en croit les réactions du public à la fin de la séance.

De son vrai nom Aziz Saadallah, l’acteur principal qui jouait le rôle de « Aziz », a aussi partagé sa réaction à lui : « Nous sommes un peuple qui change et c'est essentiel de le montrer ». Quant au rôle de l’épouse, il a été assuré par l’actrice Nezha Rahil. Khadija Assad, déjà connue sur le feuilleton marocain « Lalla Fatima », figurait également sur le casting final de ce film, en jouant le rôle de la secrétaire d’Aziz.

Concernant la personne qui a rassemblé tout ce beau monde pour réaliser une œuvre aussi actuelle, Zakia Tahiri, elle a 46 ans et est née à Lille puis grandit à Casablanca, avant de retourner en France pour étudier « le théâtre et le cinéma » à Paris. Tout au long de sa carrière, avant de devenir réalisatrice, elle a joué aux cotés de grands noms du cinéma français à l’image de Gérard Depardieu. Elle a également participé comme actrice dans plusieurs films, du genre « A la recherche du mari de ma femme » d’Abderrahman Tazi, « Krim » d’Ahmed Bouchalaa et « Une porte sur le ciel » de Farida Belyazid.

L’avant-première de « Number One » a été organisée avec le soutien du ministère chargé des MRE, de l’ambassade du Maroc en France et du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). Le film sera à l’affiche dans des salles de la banlieue parisienne et des villes de Lyon, Bordeaux et Toulouse.

Safall Fall
Copyright Yabiladi.com