Culture
Un musée dédié au tapis marocain en Allemagne
Un musée dédié au tapis marocain a été inauguré dans la ville allemande d'Espelkamp par la Fondation allemande «Toensmann» spécialisée dans la fabrication de tapis.
Un musée dédié au tapis marocain en Allemagne
Le musée permettra aux visiteurs allemands d'admirer les tapis des différentes régions du Royaume, les outils utilisés dans la confection du tapis, en plus de manuscrits et autres pièces de l'art mobilier traditionnel du Maroc.

La cérémonie d'ouverture a eu lieu lundi en présence notamment de Jurgen Toensmann, président de la fondation, Rachad Bouhlal, ambassadeur du Maroc à Berlin, Elmar Brok, membre du Parlement européen, Thomas Wachholz, de l'ambassade d'Allemagne à Rabat, et Heinrich Virker, maire de la ville d'Espelkamp.

L'inauguration de ce musée traduit l'admiration que porte la famille Toensmann au Maroc et à son artisanat, en particulier au tapis marocain.

La Fondation Toensmann a été créée en 1885. C'est en 1963, que la famille Toensmann a ouvert un bureau au Maroc pour l'acquisition des tapis et leur exportation en Allemagne.

Dans une intervention à cette occasion, M. Toensmann a indiqué que son établissement au Maroc lui a permis d'apprendre l'histoire du Royaume ainsi que sa civilisation.

Les objets exposés au musée reflètent la richesse de la civilisation arabo-musulmane qui avait nourrit à un moment donné la civilisation européenne, a affirmé, pour sa part, l'eurodéputé Elmar Brok.

Le tapis marocain est un exemple vivant du souci de préserver l'authenticité marocaine et l'esprit de créativité et d'innovation des Marocains, a affirmé de son côté l'ambassadeur d'Allemagne au Maroc, Ulf-Dieter Klemm, dans une allocution lue en son nom, ajoutant que l'artisanat marocain regorge de compétences avérées.

Pour sa part, l'ambassadeur du Maroc à Berlin a souligné que le musée dans lequel sont exposées des pièces de tapis rares, illustre les relations anciennes existant entre le Royaume et l'Allemagne qui datent de 1506, rappelant dans ce cadre la signature en 1890 de la première convention commerciale entre les deux pays.

L'initiative de M. Toensmann d'inaugurer ce musée est de nature à renforcer davantage les relations d'amitié entre le Maroc et l'Allemagne, a ajouté M. Bouhlal.

Source: MAP