Agenda
France : Colloque international Femmes maghrébines d'Europe
Colloque international Femmes maghrébines d'Europe
Luttes pour les droits et réalités de l'immigration


Gennevilliers
Samedi 13 et dimanche 14 mars 2004
Organisé par : Association des Travailleurs Maghrébins de France ATMF de Gennevilliers
En collaboration avec : ATMF national, ATMF de Vauréal et ATMF d'Argenteuil
Avec le soutien de : L'Institut Maghreb-Europe , Migrations santé et IDD (Immigration Développement Démocratie)

Lieu du colloque : Espace des Grésillons, Gennevilliers (à côté de la poste)
Ligne 13, métro : Asnières/Gennevilliers Gabriel Péri.

Programme du colloque

Samedi 13 mars9 :00 Accueil des participants.

9:30 Exposé introductif de Mustapha MERIZAK Président de l'ATMF de Gennevilliers.
Matinée : Luttes féminines au Maghreb, Maghrébines en lutte en Europe
Présidence : Marguerite ROLLINDE Chercheure Institut Maghreb- Europe

10:00 Citoyennes d'Europe femmes de la bas : rôle des institutions européennes dans la légalisation de la discrimination. Par Alima Boumedienne députée européenne.

10:30 Les conventions bilatérales et leurs incidences sur les femmes Maghrébine ou d'origine Maghrébine. Par Aicha Ansar-RACHIDI, Avocate à la Cour, Paris.

Pause café

11:00 Le code du statut personnel marocain une véritable révolution ? Par Leila RHIWI de l'association démocratique des femmes marocaines

11:30 Le code de la famille algérien : une sous citoyenneté institutionnalisée pour les femmes : Par Chafia Djamane de Femmes plurielles.

12:00 Débat Après midi :Femme marocaine migrante en Europe et réalités de l'exil : Approche comparative
Présidence Fouzia MAQSOUD vice présidente de l'ATMF nationale

14:30 Pays- Bas par Nora AZARKAN, Association MVVN.

15:00 Espagne par Touria El JEBARI , présidente de l' Association Amal Andalusa.

15:30 Belgique par Samira LAMRABET du Centre de solidarité féminine à Bruxelles.

16:00 France par Fatima TOUALA, présidente de l'ATMF du Bassin Houiller Lorrain (BHL)Pause café

16:30 La nouvelle moudawana et ses retombées sur les femmes immigrées par : Fatiha SAIDI, députée, parlement belge de Bruxelle.

17:00 Débat

17 :30 Synthèse et conclusions.

20 :00 Dîner suivi d'animations musicales

Dimanche14 mars
Réunion du réseau des femmes marocaines d'Europe

09 :30 - 12 :00
Objet de la réunion : Organisation d'une caravane pour les droits de la femme marocaine.

Le projet :
L'idée est née au cours des différentes rencontres d'organisations de femmes résidant au Pays-Bas, Belgique, France et Espagne. Le croisement des parcours de toutes ces femmes a révélé la similitude de leurs préoccupations et de leurs combats.
En effet, ces femmes citoyennes d'Europe restent sous le joug du code du statut personnel marocain la moudawana, qui est souvent en contradiction avec les lois des pays d'accueil situation qui finit par engendrer des drames humains dont les femmes sont les premières victimes. Au delà de cette contradiction, ces femmes migrantes ne peuvent être indifférentes au sort de leurs concitoyennes résidant au Maroc. Du coup la lutte pour l'égalité des droits en Europe ne peut être envisagée sans articulation avec la lutte pour les droits de la femme au Maroc.

Si cette idée de caravane a vu le jour avant les dernières modifications de la moudawana, son essence et son objectif demeurent d'actualité : l'égalité des droits entre les femmes et les hommes, même si les organisatrices sont conscientes des avancées réalisées récemment grâce à la persévérance et au travail acharné des organisations féminines et de la société civile pendant de longues années.Cette caravane sillonnera tour à tour les Pays-Bas, la Belgique, la France et l'Espagne pour arriver enfin au Maroc.

Les objectifs :
- Aller à la rencontre des migrantes marocaines en Europe
- Porter leurs revendications
- Informer l'opinion publique européenne sur la situation de la femme marocaine migrante
- Organiser une action commune avec les organisations marocaines au Maroc pour fusionner le travail des Marocaines au Maroc et à l'étranger.
- Initier les bases d'un nouveau débat sur l'égalité des droits entre les hommes et les femmes au Maroc.

Source : Communiqué de presse